Tornos licencie 225 employés !

Le chômage frappe encore à nos portes !

225 employés au chômage chez Tornos à Moutier et à La Chaux-de-Fonds ! Au mois d’août, le Jura a perdu un point au niveau du chômage passant à 3,2% de chômeurs. Combien seront-ils dans les statistiques avec plus de 225 nouveaux chômeurs à venir à cause de l’entreprise Tornos ? Les sites de l’entreprise Tornos qui se séparent de ses 225 employés se trouvent à Moutier et à La Chaux-de-Fonds. Bien entendu, les employés s’attendaient à quelques places en moins, mais là c’est une grande restructuration qui est envisagé. Faire 30 à 35 millions d’économie par an passe donc par 225 licenciements. Les mauvais résultats sur les 6 derniers mois et un recul des commandes peuvent-ils remettre en question autant de licenciement ? Un licenciement collectif ne peut intervenir comme cela sans concertation et même s’il n’est pas encore prévu de licenciements secs, il ne faut pas l’exclure d’ici très peu de temps. Les départs prévus sont liés à ce jour, à des transferts d’employés vers des fournisseurs ou clients de l’entreprise ou grâce à des départs en retraite.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

Tornos licencie 225 employés : L’Arc Jurassien ne méritait pas cette nouvelle catastrophe !

Un taux de chômage qui augmente, un marché du travail déjà bien tendu, les commandes en baisse dans toutes les industries et le francs Suisse toujours aussi fort, tout un ensemble qui peut rendre le moral à la baisse des entreprises de l’Arc Jurassien et des entreprises Suisses en général.

Tornos licencie 225 employés : Quelle est la meilleure solution lors de baisses de commandes ?

Beaucoup d’entreprises en Suisse ont une tendance à recourir trop rapidement aux licenciements et à réduire son personnel. Les raisons ne sont pas très difficiles à trouver ; les actionnaires ne veulent pas tout perdre si le chiffre d’affaires baisse et le plus simple dans ces temps de baisses de commandes, c’est le licenciement collectif. Le plus gros problème dans cette situation, c’est ensuite de remettre en place son savoir-faire si les commandes reviennent. On joue en fait à faire du yo-yo avec son personnel et c’est ce qui arrive avec l’entreprise Tornos qui va mettre son avenir entre parenthèse. Pour la direction de Tornos, la pérennité de l’entreprise passe par le licenciement collectif alors même que c’est le contraire qu’il faudrait faire. En attendant, il a été demandé à la direction de Tornos de réexaminer les mesures de licenciement pour ne pas mettre au chômage et licencier autant de personnes d’un coup. La commission du personnel et les partenaires sociaux doivent statuer rapidement sur un plan social et aider ceux qui se retrouveront au chômage prochainement. Nous suivons l’affaire des 225 licenciements de l’entreprise Tornos et www.mon-chomage.ch ne manquera pas de revenir sur ce dossier.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 



e655e8bf079bf8d554d491f3df6c84b0TTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT mi, vulputate, et, venenatis, ut consectetur commodo