Swissport : pertes massives d'emplois à venir

Swissport : pertes massives d’emplois à venir

Swissport va réduire ses effectifs de moitié

Le groupe suisse de services aéroportuaires est frappé en plein fouet par la pandémie. En effet, la crise du Covid-19 a bloqué l’ensemble des activités du groupe. De ce fait, environ 4000 salariés risquent de perdre leur emploi.

À noter que le groupe est implanté dans de nombreux aéroports, entre autres Heathrow et Gatwick à Londres. Lors d’un communiqué mercredi, l’établissement expose qu’il devra réduire de moitié ses effectifs pour faire face à la crise. Un porte-parole de Swissport a apporté quelques précisions à l’AFP. D’après ce dernier, le groupe prévoit de supprimer environ 4500 emplois au total, conformément à la prévision qui a été annoncée ultérieurement par les médiales britanniques, qui mentionnaient un email de la direction. « La crise du Covid-19 nous a terriblement affectés », accentue Jason Holt, patron du groupe pour le Royaume-Uni et l’Irlande lors de sa déclaration. Selon ses explications, les problèmes du groupe ont commencé à compter de la faillite de la compagnie aérienne régionale britannique Flybe en mars. Il s’agit de l’une des premières victimes de crise du coronavirus.

Avec l’arrêt du trafic aérien durant le confinement, les activités de l’entreprise ont beaucoup diminué. Cela a provoqué la chute de chiffre d’affaires de 75 % en mai. Pour l’heure, « le nombre d’avions qui volent n’est plus suffisant pour assurer la poursuite des activités de l’entreprise comme avant la crise sanitaire. Par ailleurs, la situation ne va pas s’améliorer d’aussitôt, d’après M. Holt.

Swissport : pertes massives d'emplois à venir

Au moins 70 000 personnes risquent de perdre leur emploi

Au Royaume-Uni, 8500 personnes travaillent pour Swissport. Ils sont en charge des bagages des voyageurs ou bien de l’enregistrement. D’après le syndicat Unite, l’annonce est “dévastatrice”, plus particulièrement pour les aéroports régionaux et l’économie locale. Ce dernier lance à nouveau un appel à l’aide au gouvernement.

Ces licenciements font suite à de multiples plans sociaux au niveau des compagnies aériennes, telles qu’EasyJet, Virgin Atlantic, British Airways et Ryanair. De son côté, l’aéroport d’Heathrow a mis en place un plan de départs volontaires sans avoir communiqué des chiffres exacts.

Selon une étude réalisée en début juin, au moins 70 000 emplois seront supprimés d’ici deux à trois mois dans l’industrie aérienne britannique. En effet, ce sont les conséquences de la pandémie de coronavirus. Les impacts sont équivalents à ceux expérimentés par l’industrie charbonnière au cours des années 80.

 

En savoir plus sur le chômage :

 



elit. id Curabitur Aliquam consectetur fringilla consequat. vel,