Dixi 100 licenciements

Surface Solutions : Oerlikon supprime 800 postes

Surface Solutions : Oerlikon supprime de 800 postes

Le groupe industriel a annoncé mardi sa décision de réduire de 10 % ses effectifs dans la division Surface Solutions.

À cause de la pandémie, Oerlikon voit son chiffre d’affaires régresser de 15,2 %. Une estimation qui ne s’éloigne pas des spéculations (530 millions) des analystes interviewés par AWP.

Avec des entrées de commandes de l’ordre de 477 millions de francs contre une estimation de 524 millions, une diminution de 29,9 % a été enregistrée.

Par contre, ses résultats opérationnels sont meilleurs par rapport aux estimations des analystes avec un résultat brut d’exploitation (Ebitda) à 58 millions de francs.

Mieux par rapport au consensus, le résultat opération (Ebit) est de 6 millions, même avec une chute de 86,4 %.

Dans ces conditions, Oerlikon évite d’émettre des prévisions pour 2020. Néanmoins, le groupe se fixe comme objectif à moyen terme une marge opérationnelle (Ebitda) variant de 16 à 18 %.

70 % des effectifs totaux du groupe sont affectés dans la division Traitement de surface. Le confinement en Chine a provoqué une rupture de stock, défavorable pour l’industrie aéronautique.

Surface Solutions  Oerlikon supprime 800 postes

Un redressement aléatoire

Lors de son interview par AWP, le directeur général du groupe, Roland Fischer, fait preuve de discernement concernant les principaux marchés. En Chine, le rétablissement de l’industrie automobile s’est réalisé en un temps succinct. En Europe, le redressement est aléatoire.

Il a souligné que « la production des fournisseurs se faisait graduellement ». Concernant le secteur de l’aviation, le patron du groupe ne prévoit aucune amélioration d’aussitôt.

La division des Fibres artificielles est également très affectée par la crise, a expliqué Roland Fischer. Le résultat était réduit de moitié, entre autres à cause de la diminution de la demande d’équipements et de pièces de rechange en Amérique du Nord et en Europe.

La situation est désastreuse selon le directeur général sans compter la réception des dernières commandes de 600 millions de francs suisses.

D’après Roland Fischer, Oerlikon présente un agencement de capital solide. Le but étant de maintenir les liquidités et de baisser les coûts à tous les niveaux.

Vu que le déploiement du Traitement de surface est incertain, les analystes ont du mal à faire des prévisions. En outre, le redressement nécessite pas mal de temps.

Mardi à 13 h 40, Oerlikon a cédé 0,4 % à 6,87 francs, alors que l’indice SPI était de 0,96 %.

 

En savoir plus sur les licenciements dans les entreprises:



consequat. Praesent mattis consectetur ante. sit massa accumsan nunc