swisscom

Sous pression, Swisscom va biffer 700 postes.


assurance chômage


Sous pression, Swisscom va biffer 700 postes.

Sous pression, Swisscom va biffer 700 postes ! 2018 ne s’annonce pas bien pour Swisscom et il faut s’attendre à une suppression de 700 places de travail en Suisse. Swisscom, c’est surtout son actionnaire majoritaire ; La Confédération et son objectif principal, la réduction des coûts de fonctionnement pour être la plus concurrentielle vis-à-vis des autres opérateurs. Au total et d’ici 2020, Swisscom va réduire ses coûts de plus de 100 millions de francs par an ; montant astronomique dont les employés vont faire les frais avec en 2018, 700 postes en moins. Seuls les domaines en croissance comme le « cloud » ou la sécurité vont pouvoir profiter de nouveaux emplois chez Swisscom. Swisscom devrait encore engager plus de 10000 personnes à plein temps pour 2018, 700 en moins qu’en 2017. Les emplois biffés seront dans le secteur de Billag, le collecteur de la redevance radio-tv, qui va disparaître cette année.

 Le bénéfice de Swisscom en baisse

 

Swisscom est une société stable avec un bénéfice en baisse de 2,2% et une augmentation de 0,2% dans le domaine des télécommunications semi-public. Ce n’est donc pas une mauvaise année pour Swisscom, mais la concurrence est telle que son excédent d’exploitation, même s’il stagne à 4,3 milliards de francs selon Urs Schaeppi, est sous la pression des marchés de la télécommunication.

 Les syndicats appellent la Confédération à l’aide

Les syndicats, dont Syndicom, appellent la Confédération à sortir de sa réserve en tant qu’actionnaire majoritaire de Swisscom. Les économies ne doivent pas passer uniquement par la suppression des emplois, bien même qu’un plan social est prévu pour chaque emploi biffé. Syndicom s’insurge contre l’augmentation des économies qui passeront de 60 à 100 millions de francs par an jusqu’en 2020.


assurance chômage


 

Sur le même sujet

Nokia licencie

Taux de chômage en Suisse

Assurance chômage en Suisse

 



b8758d1a65d99926d3b8cd35b81955daIIIIIIIIII quis, sed ut ante. Aenean diam mattis Phasellus