Sixième mois de stabilité pour le chômage en Suisse

Sixième mois de stabilité pour le chômage en Suisse


assurance chômage


Sixième mois de stabilité pour le chômage en Suisse

Sixième mois de stabilité pour le chômage en Suisse ! Le chômage en Suisse est toujours à un niveau très bas et cela depuis plus de 6 mois. Le taux des sans-emploi est de 2,4% et les inscrits aux ORP, l’Offices régionaux de placement s’élèvent à 107315 personnes avec une petite hausse de 0,7% sur un mois. Avec les corrections des variations saisonnières, l’on peut affirmer que le taux de chômage ne bouge pas à 2,5% nous informe le Secrétariat d’Etat à l’économie ce jeudi 8 novembre 2019. Autre bonne nouvelle, la situation des jeunes de moins de 25 ans qui s’améliore nettement. En recul de 4,8% à hauteur de 13064 personnes. Les demandeurs d’emploi sont maintenant de 7,4% à hauteur de 183446 personnes.

 

Recul dans les postes vacants

Les postes vacants reculent de 8%, à hauteur de 32090 personnes à la suite de l’introduction en Suisse de l’obligation d’annonce. Depuis le recensement d’octobre, 18819 personnes tombent sous le coup des nouvelles règles du législateur. Pour le chômage partiel d’août 2018, il y a eu une forte baisse selon les chiffres du Seco. 3148 personnes n’ont plus droit à l’assurance chômage, ayant épuisé leurs droits.

 

Le point sur les cantons romands en matière de chômage !

Si le taux de chômage en Suisse ne change pas mois après mois, cela n’est pas toujours le cas dans les cantons romands. Il peut y avoir quelques variations, des variations minimes dans les statistiques. Le premier canton, Genève offre toujours la 1ère place avec un taux de chômage à 4,3%. Il y a une amélioration pour le canton de Neuchâtel qui nous gratifie d’une baisse du taux du chômage de 0,2 point à haute de 4% de chômeurs. Pour le canton de Vaud et celui du Jura, le taux de chômage reste stable respectivement à 3,5% et 3,4% de chômeurs. Les meilleurs cantons romands sont le Valais avec + 0,1% et le canton de Fribourg avec -0,1% à hauteur chacun de 2,5% de chômeurs. Le Jura francophone est le seul à se situer au-dessous du niveau Suisse, c’est-à-dire à 2,3% de chômeurs avec – 0,1 point. Dans les autres cantons, le statu quo est de mise pour Berne à 1,7% et Zurich à 2,3%. Appenzell Rhodes-Intérieures reste à la 1ère place avec 0,6% de chômage. Quant à la plus forte hausse, elle est pour les Grisons avec 0,5% à hauteur toutefois très basse de 1,4% de chômage.


assurance chômage


 

Sur le même sujet

Sondage livre blanc chômage

Qu’est-ce que le délai cadre ?

Pôle emploi

 



55d3e3a274961f0ec3ba6ed42b2854ea~~~~ dolor Aliquam ipsum mattis risus dolor. at felis risus. consequat. felis leo.