Sixième mois de stabilité pour le chômage en Suisse

Sixième mois de stabilité pour le chômage en Suisse

Sixième mois de stabilité pour le chômage en Suisse ! Le chômage en Suisse est toujours à un niveau très bas et cela depuis plus de 6 mois. Le taux des sans-emploi est de 2,4% et les inscrits aux ORP, l’Offices régionaux de placement s’élèvent à 107315 personnes avec une petite hausse de 0,7% sur un mois. Avec les corrections des variations saisonnières, l’on peut affirmer que le taux de chômage ne bouge pas à 2,5% nous informe le Secrétariat d’Etat à l’économie ce jeudi 8 novembre 2019. Autre bonne nouvelle, la situation des jeunes de moins de 25 ans qui s’améliore nettement. En recul de 4,8% à hauteur de 13064 personnes. Les demandeurs d’emploi sont maintenant de 7,4% à hauteur de 183446 personnes.

 

Recul dans les postes vacants

Les postes vacants reculent de 8%, à hauteur de 32090 personnes à la suite de l’introduction en Suisse de l’obligation d’annonce. Depuis le recensement d’octobre, 18819 personnes tombent sous le coup des nouvelles règles du législateur. Pour le chômage partiel d’août 2018, il y a eu une forte baisse selon les chiffres du Seco. 3148 personnes n’ont plus droit à l’assurance chômage, ayant épuisé leurs droits.

 

Le point sur les cantons romands en matière de chômage !

Si le taux de chômage en Suisse ne change pas mois après mois, cela n’est pas toujours le cas dans les cantons romands. Il peut y avoir quelques variations, des variations minimes dans les statistiques. Le premier canton, Genève offre toujours la 1ère place avec un taux de chômage à 4,3%. Il y a une amélioration pour le canton de Neuchâtel qui nous gratifie d’une baisse du taux du chômage de 0,2 point à haute de 4% de chômeurs. Pour le canton de Vaud et celui du Jura, le taux de chômage reste stable respectivement à 3,5% et 3,4% de chômeurs. Les meilleurs cantons romands sont le Valais avec + 0,1% et le canton de Fribourg avec -0,1% à hauteur chacun de 2,5% de chômeurs. Le Jura francophone est le seul à se situer au-dessous du niveau Suisse, c’est-à-dire à 2,3% de chômeurs avec – 0,1 point. Dans les autres cantons, le statu quo est de mise pour Berne à 1,7% et Zurich à 2,3%. Appenzell Rhodes-Intérieures reste à la 1ère place avec 0,6% de chômage. Quant à la plus forte hausse, elle est pour les Grisons avec 0,5% à hauteur toutefois très basse de 1,4% de chômage.

 

 

En savoir plus :

Sondage livre blanc chômage

Qu’est-ce que le délai cadre ?

Pôle emploi

 



mi, accumsan ante. neque. diam elementum