En proie à une perte pour l’année, Schlatter prévoit le licenciement de 60 à 65 employés

Face à la surévaluation du franc, la plupart des grandes industries en Suisse sont exposées à une situation précaire. Ces désavantages de la cherté du franc suisse pénaliseraient surtout les entreprises d’exportations comme le groupe Schlatter. Nombreux sont actuellement les industries qui procèdent au licenciement de grand nombre de personnels, diminue le salaire ou augmente les heures de travail pour affronter cette crise.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

Schlatter décide de procéder au licenciement

Fabricant de systèmes de soudage par résistance pour la production de treillis, radiateurs et rails, mais aussi d’installations pour l’industrie de papetière, le groupe Schlatter à Zurich se trouve dans l’obligation de procéder à un licenciement massif de près d’une soixantaine de salariés au cours de cette année 2012. Cette décision a été prise suite à un escompte de bilan négatif pour l’année. Depuis 2011, l’industrie a déjà connu une baisse importante de son chiffre d’affaires, mais n’a pas considéré le fait de devoir aller jusqu’au licenciement de la plupart de ses personnels. Entre autres, vu son résultat opérationnel (EBIT) de 2011, plus les éventuels pertes de cette année, le 11 juillet, l’entreprise annonce lors d’un communiqué de presse sa prise de décision pour un plan de redressement qui est de licencier 60 à 65 employés dans leur site de Schlieren en Zurich.

Le licenciement, une stratégie d’ajustement devant la situation économique globale

Effectivement, non seulement le franc fort implique des mesures de licenciement dans la plupart des grandes industries, mais provoque également une concurrence accrue à l’étranger et une baisse des prix dans la zone euro. C’est pourquoi parvenir au licenciement devient un mal nécessaire pour un grand nombre d’entreprises. Cette mesure de licenciement est définitive pour l’entreprise Schlatter, qui emploierait près de 450 personnes, car le bilan prévu pour la fin de cette année s’avère encore négatif. Ce licenciement, selon les responsables de l’entreprise, serait une décision irrévocable et incontestable vu leur situation. Les salariés devront donc se préparer à être sujet au licenciement, car Schlatter entend encore revenir sur sa croissance.

Protégez votre niveau de vie, consultez nos tarifs d’assurance chômage complémentaire


f6a507336ff0cc0b4d892ab1ebb1726dyyyyyyyyyyyy id luctus felis libero Nullam venenatis, felis facilisis ut