Réorganisation  L’Illustré supprime un quart de ses effectifs

Réorganisation : L’Illustré supprime un quart de ses effectifs

Réorganisation : L’Illustré supprime un quart de ses effectifs

Suite à une diminution conséquente des recettes publicitaires, une réorganisation s’opère au niveau du groupe Ringier Axel Springer Suisse, selon un communiqué mardi soir. La rédaction du magazine « L’Illustré » biffe un quart de ses effectifs, entre autres quatre licenciements et quatre départs à la retraite anticipés.

« Je déplore fortement le fait que nous soyons dans l’obligation de licencier certains de nos collaborateurs que nous estimons beaucoup. Avoir à prendre une telle décision est vraiment répugnant. Toutefois, nous savons que cette disposition est incontournable si nous voulons assurer la survie de L’Illustré » a soulevé Michel Jeanneret, rédacteur en chef du magazine romand, mentionné lors d’un communiqué.

En ce qui concerne les collègues touchés par ce licenciement, d’autres mesures viendront s’ajouter aux recommandations légales, selon les propos de l’éditeur. Dès à présent, la rédaction de « L’Illustré » sera exécutée par 23 journalistes, indique-t-il. Le groupe sera appuyé par une équipe de collaborateurs indépendants confirmés. Ils seront interpellés de manière ponctuelle, en fonction des besoins.

Réorganisation  L’Illustré supprime un quart de ses effectifs

Recettes publicitaires : une baisse de plus de 50 % enregistrée

« Avec la restructuration de l’équipe et l’appel aux indépendants en Suisse romande de temps à autre, nous allons faire tout ce qui nécessaire pour maintenir notre identité auprès de notre lectorat depuis 99 ans » soutient une fois de plus Michel Jeanneret.

Depuis plusieurs années, avec la réduction des recettes publicitaires, le marché des journaux et des magazines doit gérer d’importantes contraintes, évoque l’éditeur. En parallèle, « L’Illustré » doit faire face à ce changement depuis cinq ans approximativement. Sans parler des effets économiques de la crise de la pandémie qui viennent empirer la situation, déploie-t-il.

« L’Illustré possède une notoriété indiscutable sur le marché en Suisse romande. Effectivement, son lectorat a augmenté en 2019. Il est d’ailleurs très estimé du public. Quoi qu’il en soit, nous devons construire de nouvelles bases pour assurer l’avenir de l’établissement. Dès lors, les recettes publicitaires ont baissé de plus de 50 % durant ces six dernières années », confirme pour sa part Alexander Theobald, CEO de Ringier Axel Springer Suisse.

 

En savoir plus sur les licenciements dans les entreprises: 



dapibus Praesent Donec dolor venenatis nunc ipsum Phasellus Donec