Réduction des salaires et licenciements des pilotes étrangers de Qatar Airways

Réduction des salaires et licenciements des pilotes étrangers de Qatar Airways

Réduction des salaires et licenciements des pilotes étrangers de Qatar Airways

Qatar Airways a décidé de faire endurer les graves conséquences de la crise du coronavirus à ses employés étrangers. « En l’absence d’un syndicat, ils peuvent valider n’importe quelle décision », reproche l’un des concernés.

En effet, la compagnie aérienne a décidé de diminuer les salaires des pilotes étrangers et certains d’entre eux seront licenciés. Ces mesures ont été prises afin de contrebalancer les pertes enregistrées par la société à cause de l’épidémie du Covid-19, d’après le communiqué de la firme dans une lettre interne lue par l’AFP lundi.

Préalablement la crise, avec 234 appareils à son actif, la compagnie assurait la desserte de plus de 170 destinations. Toutefois, la décision prescrite à travers le monde pour limiter la propagation du coronavirus a provoqué la suspension inattendue des activités de la société.

Une réduction de 25 % sera appliquée aux salaires des pilotes étrangers les plus anciens. Quant aux plus jeunes, une déduction de 15 % sera apposée. Une lettre qui date du 4 juin a été écrite par le directeur des opérations aériennes, Jassim al-Haroun à leur encontre. Quoique « ces réductions du salaire de base ne seront pas apposées aux ressortissants qataris » a-t-il souligné.

Par ailleurs, le licenciement de « nombreux » pilotes étrangers sera effectif « dans les semaines à venir », a appuyé une fois de plus Jassim al-Haroun. Le nombre des personnes touchées n’a pas encore été défini avec précision.

Réduction des salaires et licenciements des pilotes étrangers de Qatar Airways

De nombreux licenciements déjà en vue

« C’est vraiment pitoyable, les informations ne sont pas précises. Nous ne savons pas encore s’il y aura d’autres réductions ou si c’est la dernière fois », a révélé un pilote qui a préféré garder l’anonymat. « Sans syndicat, ils ont le droit de faire ce qu’ils souhaitent de nos contrats », a-t-il dénigré.

La compagnie avait déjà avisé ses employés en début mai que de nombreux licenciements étaient inévitables.

L’économie du Qatar, un important exportateur de gaz, a été affaiblie par la dégradation de l’économie mondiale et la baisse des prix de l’énergie. Les compagnies aériennes du Golfe qui ont eu beaucoup de succès ces dernières années et qui embauchaient d’innombrables employés étrangers ont été frappées par la crise du Covid-19.

Réduction des salaires et licenciements des pilotes étrangers de Qatar Airways

Emirates et Kuwait sont également affectés par la crise du coronavirus

Une diminution d’au moins de moitié du trafic aérien au Moyen-Orient et en Afrique du Nord sera enregistrée à cause de l’épidémie, d’après une Association internationale du transport aérien (Iata). Fin mai, la plus importante compagnie aérienne du Moyen-Orient, Emirates de Dubaï avait également prévu des licenciements. Le chiffre exact n’a pas encore été communiqué.

L’entreprise publique, aux 100 000 employés, avait entamé en mars à des réductions provisoires de 25 à 50 % des salaires de base de la majorité de son personnel. Fin mai, Kuwait Airways a aussi annoncé le licenciement de 1500 salariés expatriés approximativement, à savoir 25 % de son personnel étranger.

 

En savoir plus sur le licenciement :

 



tempus sit Praesent Sed lectus Aenean id nunc ut