Promesse de 100 emplois pour Merck-Serono

L’entreprise Merck-Serono a annoncé ce 26 juin une initiative de reclassement dans le cadre de la fermeture du site de Genève.
La société américaine Quintiles, créée en 1990 en Californie et spécialisée dans les services bio-pharmaceutiques et implantée dans la ville de Bâle depuis 1995, s’est engagée dans une promesse importante, à savoir proposer au minimum 100 offre d’emploi aux salariés de l’entreprise Merck-Serono travaillant notamment dans la fonction “Développement Clinique & médical”.
En effet, Merck-Serono a annoncé un reclassement à l’intention de ses salariés concernés par un plan de restructuration de ses opérations. Ces offres d’emploi sont proposées exclusivement aux employés de Merck-Serono.
La société américaine Quintiles va prochainement organiser une réunion d’information et des entretiens d’embauche se dérouleront alors dans les locaux de Merck-Serono à compter de début juillet.
L’entreprise allemande Merck-Serono entretient depuis des années une relation avec la société américaine et la considère comme un partenaire de confiance et c’est avec bienveillance et confiance que cette promesse de 100 emplois est appréhendée. Toutefois, d’autres opportunités de reclassement pour Merck-Serono sont à identifier et le groupe poursuit les discussions allant dans ce sens.
Pour le détail, les emploi proposés par la société américaine seront ciblés dans un premier temps, à savoir dans les postes de biostatistiques, de recherche clinique, de pharmacovigilance, d’opérations cliniques. Il n’est pas encore défini où seront situés ces postes de Merck-Serono mais il est fort possible qu’ils soient en Suisse romande et également une possible ouverture vers le travail à domicile.
D’après Quintiles, les experts en développement clinique hautement qualifiés de Merck-Serono entre autre sont toujours demandés et quand ils ont en plus de l’expérience dans l’industrie bio-pharmaceutique, alors il n’y a pas d’hésitation à chercher à accueillir ces talents de Merck-Serono au sein du groupe.Afin de sauver l’entreprise Merck-Serono, il est également prévu que 130 employés de Merck-Serono bénéficient d’une retraite anticipée : pendant ce temps-là, les employés ont suspendu leur mouvement de grève le 21 juin dernier dans l’attente d’une médiation du Conseil d’Etat genevois. Ce sont près de 1250 emplois qui sont concernés à Genève, dont 500 supprimés et 750 transférés par Merck-Serono.
Une assemblée générale du personnel de Merck-Serono doit avoir lieu ce mardi 26 juin.
Merck-Serono a toutefois décidé de rejoindre la «task force» créée par les autorités cantonales et fédérales. Il exclut une renégociation du plan social.


e17a79400a52cfa5455ecb1cfdaf6462<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< ut efficitur. velit, Sed luctus ipsum Praesent Lorem commodo suscipit