Permis de travail frontalier

Sans permis de travail, vous n’aurez pas l’occasion de venir travailler en Suisse. Et sans travail, vous ne ferez pas partie des chômeurs de notre pays ! Dans tous les cas,  si vous avez un permis de travail frontalier et que vous vous retrouviez au chômage, vous ne ferez pas partie du nombre de nos chômeurs étant donné que vous serez pris en charge par votre pays d’origine ; la France.

Si vous avez un permis de travail frontalier ou si vous allez faire une demande pour un permis de travail frontalier, gardez votre même train de vie avant, pendant et après une période de chômage en cliquant ci-dessous !

permis de travail

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

Les permis de travail en Suisse !

Permis de travail frontalier ! Il existe en Suisse plusieurs permis de travail. Ce permis de travail se dit également permis de séjour. En fonction d’où vous venez, il existe un permis de travail de l’UE, Union Européenne hors la Roumanie et Bulgarie, un permis de travail pour les ressortissants extra communautaire; Chine, Canada ou Etats-Unis. Pour simplifier, voici les permis de travail de l’UE :

Le permis de travail B !

Le permis de travail B est fait pour les résidents de longue durée. Il est délivré principalement pour les étrangers de l’UE qui désirent s’établir en Suisse et qui ont déjà un emploi. Pour obtenir un permis de travail B, vous devez fournir un justificatif de contrat de travail ou dans d’autres cas, une promesse d’embauche pour un emploi d’au moins une année. La validité du permis de travail est de 5 ans.

Le permis de travail L

Le permis de travail L permet à chacun de séjourner en Suisse pour une courte durée. Vous pouvez être résident de courte durée pour une activité d’une année au maximum. Ce permis de travail est établi en fonction d’un contrat de travail qui peut se renouveler d’année en année.

Le permis de travail C

Le permis de travail C est fait pour les étrangers de l’UE à travailler et à avoir leur résidence en Suisse. C’est un permis de travail pour ceux qui souhaitent résider et travailler en Suisse. Sa validité est indéterminée. Vous devez pour recevoir une autorisation d’établissement avoir séjourné en Suisse minimum 5 ans ou travaillé au minimum 5 ans.

Le permis de travail frontalier : G

Le permis de travail G est fait pour ceux qui sont frontaliers. En Suisse, pour chaque étranger, il faut un permis de travail. Pour travailler en Suisse, il faut en plus d’un poste de travail, une autorisation dit permis de séjour. C’est au service de la population de votre lieu de domicile que l’on délivre par canton le permis de séjour. Les nouveaux frontaliers qui souhaitent travailler en Suisse, peuvent garder leur résidence principale en France et la validité du permis de travail frontalier est de 5 années. Un frontalier à l’obligation de rentrer chez lui au moins une fois par semaine.

Si vous avez un permis de travail frontalier ou si vous allez faire une demande pour un permis de travail frontalier, gardez votre même train de vie avant, pendant et après une période de chômage en cliquant ci-dessous !

 permis de travail

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

Qui délivre un permis de travail frontalier ?

En Suisse, c’est l’administration cantonale qui va vous délivrer votre permis de travail. C’est normalement votre employeur qui va faire les premières démarches pour l’obtention de votre permis de travail. Depuis le premier juin 2004, il y a la libre circulation des travailleurs de l’UE et de l’AELE sauf pour la Bulgarie et la Roumanie. Il est donc plus facile depuis cette date, d’obtenir un permis de travail en Suisse. Pour les travailleurs frontaliers c’est le droit du travail Suisse qui fait foi. Dès lors que vous êtes avec un permis de travail frontalier, vous vous devez maintenant à respecter les lois Suisse. La définition du frontalier, c’est un travailleur qui a obtenu un permis de travail frontalier pour exercer une activité lucrative en Suisse ; en tant que salarié ou d’indépendant. Le frontalier réside dans son pays d’origine ; par exemple la France et cela au moins une fois par semaine. Pour obtenir le permis de travail frontalier, il vous faut simplement un contrat de travail et c’est les autorités cantonales qui délivrent le permis de travail frontalier, le permis de travail G.

Si vous avez un permis de travail frontalier ou si vous allez faire une demande pour un permis de travail frontalier, gardez votre même train de vie avant, pendant et après une période de chômage en cliquant ci-dessous !

permis de travail

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

Le permis de travail frontalier dans le canton de Vaud :

Dans la généralité, les permis de travail frontalier ne sont octroyés qu’aux citoyens de l’UE ou de l’AELE. Pour d’autres citoyens d’Etats tiers, il est possible d’obtenir un permis de travail frontalier exceptionnellement si vous êtes titulaire d’une carte de séjour et domicilié en France voisine. Un permis de travail frontalier, permis G peut vous être octroyé si votre employeur ne peut trouver de personnel sur le marché du travail aux conditions suivantes :  vous devez justifier d’un domicile régulier en zone frontalière depuis plus de 6 mois, exercer son activité dans le canton de Vaud, regagner son domicile au moins une fois par semaine.

Information sur le permis de travail frontalier dans le canton de Vaud !

Pour s’établir en Suisse, quelles sont les conditions pour obtenir un permis de travail frontalier ? Pour s’établir en Suisse et obtenir un permis de travail frontalier, les conditions dépendent de votre pays d’origine et des raisons de votre séjour ; activité salariale, activité indépendante etc. Vous pouvez pour le canton de Vaud aller sur www.vd.ch pour en savoir plus.

Quelles sont les moyens pour trouver un emploi ? Si vous désirez obtenir un permis de travail frontalier, il vous faut trouver un emploi. Pour cela, il vous faut vous inscrire dans les agences de travail temporaires, agences de placements, mais surtout à l’ORP ; office régional de placement. Vous pouvez consulter les sites web sur le net dans en plaçant votre catégorie professionnelle sous emploi ou alors, les journaux quotidiens.

Si vous avez un permis de travail frontalier ou si vous allez faire une demande pour un permis de travail frontalier, gardez votre même train de vie avant, pendant et après une période de chômage en cliquant ci-dessous !

permis de travail

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

Le permis de travail frontalier dans le canton de Genève :

Si vous désirez trouver un emploi sur Genève et obtenir un permis de travail frontalier à Genève, nous vous donnons le papier à remplir en premier : La demande de permis de travail frontalier http://www.ge.ch/etrangers-confederes/fr/doc/f4-1-formulaire-frontalier.pdf. Si vous êtes ressortissant de l’UE ou de l’AELE, les démarches à suivre en plus du formulaire frontalier est la constitution d’un dossier avec les pièces suivantes : Carte d’identité ou passeport toujours en cours de validité, une attestation de votre employeur, le formulaire de demande de permis de travail frontalier, le formulaire de demande d’autorisation de séjour, votre extrait du casier judiciaire et votre livret de famille.

Connaître la vérité sur le chômage pour les frontaliers en Suisse !

Si vous êtes à 100% au chômage en Suisse avec un permis de travail frontalier, il faut savoir que la Suisse ne vous versera absolument rien, aucune indemnité chômage et c’est votre pays de résidence la France qui vous versera vos indemnités chômage selon le codes des obligations en France. Il se peut que vous vous retrouviez avec la moitié de votre salaire tous les mois. Si vous avez des crédits, une maison à payer et d’autres obligations comme régler votre chauffage, l’électricité, l’eau ou vos assurances, il se peut que vous ne puissiez plus faire face à tant de factures. We Club à trouvé la solution pour tous ceux qui ont un permis de travail frontalier ; une assurance chômage privée. Avec cette assurance chômage privé, vous pourrez faire face pendant 6 ou 12 mois à toutes vos factures. De 500 francs à 5000 francs en plus de vos indemnités chômage ne seront pas de trop pour subvenir à vos besoins.

Si vous avez un permis de travail frontalier ou si vous allez faire une demande pour un permis de travail frontalier, gardez votre même train de vie avant, pendant et après une période de chômage en cliquant ci-dessous !

permis de travail

 

Contactez We Club dès l’obtention de votre permis de travail frontaliers !

Le monde bouge, les entreprises engagent puis licenciement. Il vous faut vous prémunir contre le chômage et seule l’assurance chômage privée de We Club vous le propose. Pour tous ceux qui demandent un permis de travail frontalier comme ceux qui ont déjà un permis de travail frontalier depuis de nombreuses années, nous vous conseillons de contracter l’assurance chômage privée de We Club et ainsi avoir le même train de vie antérieur à votre licenciement. Nos conseillers attendent votre appel au 0848 40 09 02 ou remplissez notre formulaire de demande sur notre site www.mon-chomage.ch

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 



93bd26eb26c6f359463e5217dc80f7f5######################### dolor. Aenean id dapibus tempus elementum luctus fringilla mi, felis