Orange suisse  vers la suppression d’emploi

Les travailleurs de l’entreprise Orange doivent se préparer au chômage étant donné que le groupe Orange procédera à un licenciement d’une centaine de son personnel et en même temps il va procéder à l’ouverture de 18 nouveaux points de vente dans 10 villes ou régions suisses. En 2012, la responsabilité du réseau de téléphonie mobile de l’entreprise Orange était confiée à Ericsson vu que l’entreprise Orange n’avait pas voulu renouveler son contrat avec Alcatel-lucent, par conséquent près de 90 collaborateurs d’Alcatel-lucent qui avaient rejoint Ericsson ont été le cible de licenciement et 17 des anciens collaborateurs étaient licenciés.

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

France Télécom- Orange en suisse

C’est vers les années 1999 que l’entreprise Orange a pu affronter le Marché suisse de télécommunications, et actuellement Orange a atteint 99% de la population suisse avec son réseau de téléphonie mobile en se positionnant parmi les meilleurs réseaux de télécommunications suisse. Selon le classement des meilleurs employeurs romands élaboré par le magazine économique Bilan, Orange est arrivé en tête dans la catégories grande entreprise de plus de 500 employés, devant Swisscom et Coop. Le groupe Orange s’est distingué notamment sur les thèmes de la promotion de l’égalité, du développement, de la formation et de la prévoyance.

En 2010 Orange suisse dont le siège se situe à Renens dans le canton de Vaud, est le numéro trois de la téléphonie mobile en suisse et le numéro deux de la téléphonie mobile suisse, Sunrise avaient tenté de fusionner leurs activités pour bien se positionner sur le marché de télécommunications suisse, mais le projet n’a pas pu aboutir suite au refus attribué par la (Comco) la commission de la concurrence.

 En 2011 Le groupe France Télécom-Orange dont le  bénéfice net au premier semestre était descendu de 47,8% à 2,2 milliard de francs soit 1,9 milliard d’euros qui était un résultat inférieur aux prévisions des analystes.  Dans son communiqué de presse , le Groupe France Télécom-Orange a annoncé que son initiative  éventuelle  de cession des ses activités public en suisse a été motivée dans le cadre de la revue de son portefeuille  d’actifs en Europe.

En janvier 2012 d’après l’accord signé en décembre 2011 qui était validé par l’administration de France Télécom-Orange et relativement à l’obtention de l’ensemble des autorisations indispensables, France Télécom-Orange passe le contrôle à 100% d’Orange communication S.A «Orange Suisse » à la société suisse Matterhorn Mobile, qui est une société détenue par des fonds d’investissement conseillés par les fonds britannique Apax Partners qui a pris le contrôle d’Orange sur une valeur de 2 milliards de francs. le groupe britannique Apax Partners qui contrôle particulièrement  des entreprises comme Versatel ou encore TCD l’ancien propriétaire de Sunrise et a investi aussi dans le secteur de santé, contrôlant spécialement la société genevoise Unilabs. Le groupe britannique Apax Partners  s’est tellement bien  installer dans le secteur de télécommunications et semble bien maitriser le marché suisse.

Réduction des postes par des licenciements

Actuellement beaucoup de salariés quittent l’entreprise Orange et se retrouvent au chômage chaque année près de 2000 salariés se retrouvent au chômage et ce nombre de départ va augmenter pour atteindre 6000 départs annuels dans les années 2020 et d’ici cette date, 30000 départs sont attendus chez Orange.

Précédemment, Orange avait transféré la gestion de la maintenance de son réseau de Ericsson à Alcatel-lucent  et par conséquent, quelques 17 des 94 salariés ont été licenciés.

Dans l’intention d’écheniller son économie, Orange promet de réduire de nouveau  des postes d’un coté de 45% et d’un autre à 30% , mais Orange promet des respecter les engagements sociaux pendant ce processus de licenciement,  en revanche les postes liés au service clientèle ne seront pas réduits mais par contre ils  monteront à 70%.

Les priorités du groupe Orange suisse

Le  numéro trois du Marché suisse de télécommunications Orange  exprime comme priorité de pouvoir étendre ses services clients et c’est dans cette vision il avait procéder à la création des 50 emplois dans la ville de Bienne. Orange  vient de signer un accord de durée de cinq ans avec Nokia  Siemens Networks dans le souci d’augmenter la fiabilité de son activité sur l’organisation et le développement des stratégies de son réseau mobile en envisageant de lancer la 4G, la quatrième génération de communication de téléphonie mobile  le premier juin de cette année dans dix villes suisses. Pour ce faire, Orange parallèlement à l’abaissement de son personnel envisage un recrutement de soixantaine de collaborateurs et l’ouverture des 18 nouveaux points de vente en plaçant 3 à 5 employés par magasin.

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire



9acda9ea217f08cda1ed3d4d79d1485f************* facilisis risus felis venenatis, Phasellus adipiscing fringilla