Les offres d’emploi en chute libre

Les offres d’emploi en chute libre

Les offres d’emploi en chute libre

Au cours du deuxième trimestre, la pandémie de coronavirus a provoqué une chute catastrophique du nombre d’offres, distingue Adecco Suisse.

La diminution est énorme et la situation est absolument plus délicate par rapport à la crise financière de 2008-2009. La Suisse romande est la plus affectée.

Au bout de trois mois, les offres d’emploi ont diminué de 27 % entre avril et juin, certifie le géant de l’intérim, qui diffuse mardi son Swiss Job Market Index.

Le sondage réalisé avec l’Université de Zurich (UZH), dévoile que toutes les catégories sont concernées, mais à des degrés différents.

Les offres d’emploi en chute libre

La crise touche l’ensemble des secteurs

« Presque l’ensemble des secteurs de la vie sociale, économique et culturelle publique ont été bloqués brutalement. La catégorie hôtellerie-restauration et services à la personne est la plus affectée, avec -39 %. Le commerce et la vente, du segment bureau et administration ainsi que management et organisation, les trois secteurs enregistrent une diminution de -35 %.

L’industrie (21 %) et la santé (-22 %) sont moins touchées. D’après Adecco Suisse, la crise n’a pas vraiment affecté la technique et les sciences naturelles (-17 %) ainsi que dans le bâtiment et le second œuvre (-18 %).

Les offres d’emploi en chute libre

La région lémanique est la plus affectée

La région lémanique (avec le Valais) et l’Espace Mitteland qui constitue les cantons de Fribourg, Neuchâtel, Jura et Berne affiche une diminution assez importante de 29 %. Du côté alémanique, toutes les zones géographiques affichent des plus qui vont au-delà de 20 %. La situation en Suisse orientale est moins dramatique avec -24 %.

Selon Anna von Ow, la Suisse traverse un moment difficile pour le moment. La situation est plus grave que la crise financière de 2008-2009, avec un impact moins “foudroyant”.

La situation s’est vraiment améliorée depuis l’écroulement inopiné des trois premières semaines. En effet, le nombre d’offres d’emploi affiche une légère stabilité, rassure Monica Dell’Anna. À l’échelle internationale, la Suisse se porte nettement mieux. Il convient de noter que l’Adecco Swiss Job Market Index est diffusé quatre fois par an. Les données ont été tirées à partir des décomptes trimestriels représentatifs des offres d’emploi dans la presse, des portails d’emploi en ligne et des sites Internet d’entreprises.

 

En savoir plus sur la chute de l’offre d’emploie:



elit. fringilla ultricies commodo amet, consectetur efficitur.