De nouvelles mesures pour limiter les effets économiques du coronavirus

De nouvelles mesures pour limiter les effets économiques du coronavirus

De nouvelles mesures pour limiter les effets économiques du coronavirus

Le Conseil fédéral a sanctionné des mesures supplémentaires pour réduire les effets économiques du coronavirus. Ces mesures concernent la publication des postes vacants, l’assurance-chômage, l’indemnité en cas de diminution de l’horaire de travail et la prévoyance professionnelle. Les nouvelles dispositions profitent aux travailleurs et engagent des coûts supplémentaires à hauteur de 600 millions de francs par mois pour l’assurance-chômage.

  • Abrogation de l’obligation d’afficher les postes vacants

Concernant l’annonce des postes vacants, les obligations et les tâches qui incombent aux employeurs et services publics de l’emploi sont annulées provisoirement. Le but étant d’abréger les procédures de recrutement dans différents secteurs.

  • Destitution des obligations des chômeurs à démontrer leurs recherches d’emploi

Du côté de l’assurance-chômage (AC), les chômeurs n’ont plus à constituer la preuve de leurs recherches d’emploi. L’assuré doit rapporter la preuve au plus tard, un mois avant l’échéance de l’ordonnance 2 COVID-19. La période de contrôle sera calquée sur la durée de validité de ladite ordonnance.

  • Contrôle par entretien téléphonique

L’entretien initial de conseil et de contrôle ultérieurement l’inscription auprès de la commune de domicile ou de l’office régional de placement s’effectue provisoirement par téléphone dans les 30 jours suivant l’inscription.

  • Les personnes en fin de droits bénéficieront de 120 indemnités journalières supplémentaires

Pour prévenir les arrivées en fin de droits, au maximum 120 indemnités journalières supplémentaires sont attribuées aux ayants droit.

De nouvelles mesures pour limiter les effets économiques du coronavirus (2)

  • Prolongation du délai-cadre d’indemnisation

Le délai-cadre d’indemnisation est maintenu durant deux ans, malgré cela, le dédommagement complet n’est pas réalisable dans le délai-cadre en cours.

  • Annulation du délai de préavis pour l’indemnité lors d’une diminution de l’horaire de travail

Le délai de préavis escompté pour solliciter l’indemnité lors d’une diminution de l’horaire de travail est abrogé.

  • Prolongation à 6 mois de la réduction de l’horaire de travail

La durée pendant laquelle la diminution de l’horaire de travail permise qui était de 3 mois a été reportée à 6 mois. Le but étant de limiter les requêtes et d’activer la procédure d’autorisation.

  • Chômage partiel de 3220 francs au profit des personnes assimilables à un employeur

L’ordonnance validant le chômage partiel aux personnes qui occupent une position proche d’un employeur est ajustée suivant la volonté du Conseil fédéral. Étant donné que l’annonce a été récente, ces personnes encaisseront 3320 francs pour un emploi à temps plein. Il s’agit d’une somme forfaitaire qui ne peut être soumise à une réduction.

  • Dispositions concernant le domaine de la prévoyance professionnelle

Le Conseil fédéral permet provisoirement aux employeurs d’user de leurs réserves de cotisation pour payer les cotisations LPP des salariés. Cette disposition soutient les employeurs à dépasser les insuffisances de liquidités et n’aura aucune répercussion sur les salariés. L’employeur va retenir les cotisations sur le salaire des employés et l’institution de prévoyance va créditer l’intégralité des cotisations.

 

En savoir plus sur le chômage:



ante. ut odio ultricies risus mattis amet, Aliquam ipsum sem, venenatis, Lorem