Nette amélioration du chômage en juin

Nette amélioration du chômage en juin

Une nette amélioration du taux de chômage

Le taux chômage s’est un peu stabilisé en juin depuis la crise sanitaire au printemps avec une amélioration de 3,2 % en juin, contre 3,4 % en avril. Le Secrétariat d’État à l’économie (Seco) a indiqué mercredi que le taux avait atteint un niveau record depuis février 2017.

Nette amélioration du chômage en juin

En juin, d’après le nombre des personnes inscrites auprès des offices régionaux de placement (ORP), une hausse de 54,6 % par rapport à la même période de l’année passée a été aperçue. Selon les économistes interviewés par AWP, ces chiffres sont nettement meilleurs si on se réfère aux prévisions. Ces derniers anticipaient un taux de chômage qui variait entre 3,4 % et 3,5 %.

 

Redressé par les oscillations saisonnières, le taux de chômage est passé à 3,3 % en juin, contre 3,2 % le mois dernier. Les économistes prévoyaient un taux entre 3,6 % et 3,7 %. Chez les jeunes, le taux de chômage a diminué de 441 personnes (-2,5 %) à 17 317. Confrontée au taux annuel, une progression de personnes (+77,4 %) a été retenue.

 

Le nombre de chômeurs de 50-64 ans a diminué de 1206 personnes (-2,9 %) sur un mois pour se fixer à 39 684 personnes. En variation annuelle, 11 583 personnes (+41,2 %) se sont rajoutées. En chiffre absolu, le total des demandeurs d’emploi est estimé à 233 454 personnes en juin, notamment, 472 de plus qu’en mai et 62 654 (+36,7 %) de plus qu’en juin 2019.

Nette amélioration du chômage en juin

En Romandie, le taux de chômage est en baisse

Au niveau des régions, le nombre des chômeurs a diminué de 2,8 % en Suisse Alémanique et de 5,1 % en Romandie et au Tessin sur un mois. La baisse la plus importante est enregistrée dans les cantons romands, le Valais (-14,7 %), Vaud (-5,3 %) et Genève (-2,1 %). Jura affiche une augmentation de (+4,8 %) de personnes sans travail.

Au Tessin, le nombre des chômeurs a diminué de 6,5 %. En avril, environ 1 077 041 personnes étaient en chômage partiel, entres autres, 294 605 de plus (+37,75) que le mois de mars. Le nombre des entreprises qui a penché pour cette option a augmenté de 34,5 % à 131 069.

D’après le Seco, les indemnités relatives à la réduction de l’horaire de travail sont chiffrées en totalité à 2,4 milliards de francs pour avril. Cette somme est bien en dessous des prévisions de 5 à 7 milliards escomptées. Le département sous la direction de Guy Parmelin entrevoit un taux de chômage de 3,8 % pour 2020.

 

En savoir plus sur le chômage en Suisse :



felis Sed efficitur. suscipit dolor. mi, Curabitur leo. dictum