Licenciement abusif d’une employée

Licenciement abusif d’une employée

Licenciement abusif d’une employée

Licenciement abusif d’une employée ! Le Tribunal Fédéral accepte le recours d’une ex-auxiliaire de santé, accusée d’un vol de 9 francs dans un EMS de la région lausannoise en avril 2013. Il aura fallu 3 années pour cette ex-employée bénéficie d’indemnités et que le Tribunal Fédéral reconnaisse les tords de l’EMS. C’est en effet en avril 2013 qu’un pensionnaire d’un EMS proche de Lausanne a accusé une employée qui venait lui apporter un verre d’eau dans sa chambre d’un vol de 9 francs pris dans son porte-monnaie. Le Tribunal Fédéral relève que le licenciement est abusif et que l’accusation ne peut tenir par le fait que plusieurs personnes se trouvaient dans la chambre du plaignant ; un pensionnaire partageant la même chambre, l’employée auxiliaire de santé et un visiteur. Si vous voulez vous défendre comme cette ex-employée d’un EMS, la seule solution est la protection juridique. En effet, les frais d’avocat peuvent se monter à des dizaines de milliers de francs ; ce qui peut vous ruiner dans les faits qui nous concernent ici.

Demandez une offre

Licenciement abusif d’une employée : Des dommages et intérêts à hauteur de 19000 francs !

Cette ex-auxiliaire de santé d’un EMS recevra une indemnité à hauteur de 19000 francs pour licenciement abusif. Ce cas a été porté jusqu’au Tribunal fédéral par cette ex-auxiliaire de santé suite à une plainte d’un pensionnaire d’un EMS pour le vol d’une somme de 9 francs et sur la base d’une dénonciation douteuse. Cette femme, quadragénaire a été licenciée avec effet immédiat avec comme raison, une accusation de vol. En 2014, le volet pénal de cette affaire a été classé par le ministère public de Lausanne. Comment se défendre contre la machine judiciaire sans moyen financier ? La seule solution ; la protection juridique.

Licenciement abusif d’une employée : Une protection juridique vous aidera dans toutes vos démarches !

Avant que le Tribunal fédéral accepte une indemnité de 19000 francs pour cette ex-employée, il y a eu beaucoup d’eau qui a coulé sous les ponts ! Un verdict négatif avait déjà été rendu par le Tribunal cantonal vaudois à l’encontre de cette ex-employée par le fait qu’un vol au préjudice d’un résident d’un EMS est un fait grave, surtout s’il est commis par un membre de l’établissement médico-social. La dénonciation a pourtant été sujette à caution avec un manque de vérifications et pourtant, l’ancienneté de l’ex-employée aurait dû lui être profitable. De plus, l’ex-employée n’a jamais été en mesure de pouvoir se défendre. Ce licenciement abusif a été reconnu par le Tribunal Fédéral qui a récusé le Tribunal cantonal vaudois. L’ex-employée de l’Ems a subi une importante atteinte à sa personne et n’a pas retrouvé un nouvel emploi depuis, ce qui justifie bien une indemnité de 19000 francs. Pensez-vous que sans salaire pendant 3 ans vous puissiez vous défendre et dépenser des dizaines de milliers de francs en avocat ? Non bien entendu, seule une protection juridique peut subvenir à vos besoins, régler votre avocat et vous défendre dans le cas d’un licenciement abusif.

Demandez une offre



086778c7a59eb0bafbf037d1082d91cc111111111111111111111111111111 in luctus libero dictum ut venenatis, libero nunc Praesent dolor. facilisis