Le licenciement de 33 personnes suite à la fermeture de Blanchâtel

Le licenciement de 33 personnes suite à la fermeture de Blanchâtel

Le licenciement de 33 personnes suite à la fermeture de Blanchâtel

Traversant des moments difficiles depuis 2014, la blanchisserie appartenant à Elis Suisse a déclaré faillite. La fermeture de la société qui était établie à La Chaux-de-Fonds a été effective fin février. Par la suite, la société a procédé au licenciement de ses employés vers la fin du mois de mars. Dans l’ensemble, 33 salariés se retrouvent au chômage.

« Un plan social fait l’objet d’un débat et un accord devrait être validé à partir de la fin de la semaine prochaine », d’après les déclarations émises jeudi par Marcelly de Lima, secrétaire syndicale d’Unia. Un discours qui vient confirmer l’information de RTN. Depuis plusieurs années, la société traversait de moments difficiles. Et en octobre, la firme a procédé à l’ouverture d’une période de consultation.

Le licenciement de 33 personnes suite à la fermeture de Blanchâtel (2)

À l’époque, la firme dénombrait approximativement une soixantaine de salariés à son actif. Parmi ces employés, 44 d’entre eux étaient soumis en contrat à durée indéterminée. À titre d’informations, deux d’entre eux ont déniché un nouvel emploi. Sept personnes ont été transférées dans d’autres filiales d’Elis. Ce qui explique les 33 personnes qui viennent s’ajouter à la liste des sans-emploi au total. Il convient de noter que les problèmes ont débuté pour la société Blanchâtel en 2014. La perte des plus gros clients de la firme, notamment l’Hôpital neuchâtelois et l’Association neuchâteloise des établissements et maisons pour personnes âgées, a entraîné sa perte. Effectivement, le redressement de l’entreprise n’était plus vraiment possible à partir de ce moment.

 

En savoir plus sur les licenciements en entreprise:



Donec Lorem Donec commodo non dolor. Nullam luctus ipsum elit.