La sécurité de l’emploi

 

Les attentes des suisses face à leur employeur ont évoluées, la sécurité de l’emploi est passée première devant les bonus en ce qui concerne leurs préoccupations.
Cette évolution est liée à la crise de la dette européenne qui fait craindre aux suisses de ne pas trouver d’emploi, ces derniers préfèrent donc la sécurité de l’emploi car ils craignent en cas de licenciement de se retrouver sans emploi, leur philosophie se résume dans cet adage «c’est toujours mieux que rien». L’étude présentée mardi à Zurich par le cabinet de conseil Towers Watson portant sur l’emploi démontre que la sécurité de l’emploi a pris de l’ampleur pour les salariés suisses.
Si la Suisse a été moins touchée par les précédentes crises européennes le chômage reste une des craintes de ces derniers. L’auteur de l’enquête Hans Munch constate que la sécurité de l’emploi n’a jamais fais partie des critères pour le choix d’un emploi chez les suisses c’est donc une nouveauté.
L’augmentation du nombre de mauvaises nouvelles même si elles proviennent des pays étrangers a laissé des traces en Suisse, les suisses ne se sentent plus en sécurité, ils ne sont plus à l’abri. La sécurité de l’emploi n’est pas une préoccupation que chez les Suisses, en effet, la sécurité de l’emploi occupe la deuxième place européenne et mondiale des préoccupations des populations.
Les préoccupations des suisses concernant l’emploi ont évolué de manière radicale, c’est l’épanouissement professionnel qui importait auparavant puis en 2010 c’est le défi qui occupait le haut du classement alors que ce dernier n’occupe plus que la troisième place des préoccupations.
Pour qu’un employé reste fidèle à son employeur celui ci doit lui apporter une certaine sécurité dans son emploi même si c’est le salaire qui cette fois ci caracole en tête des critères des employés pour rester fidèle à son entreprise. Les prestations à long terme ainsi que les bonus n’attirent plus les foules et les perspectives d’avancement de carrière occupent la seconde place.
Si vous pensez que la sécurité de l’emploi n’est pas garantie dans votre entreprise, n’oubliez pas de conclure une assurance chômage complémentaire pour avoir le même revenu en cas de chômage.


45d7b8db839ac94115668be57d9eca2b^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ consectetur mattis dapibus in Sed risus. facilisis ultricies accumsan et,