Le chômage toujours en baisse !

Le chômage va bien et est en baisse. Mais les perspectives ne sont pas bonnes à cause du franc fort. La seule certitude c’est que l’économie Suisse va bien à ce jour. Le marché du travail est solide et la baisse du chômage au mois de mars était de 3,2% en Suisse. Les taux du chômage actuel sont de 5,3% à Genève, 5,2% dans le canton de Vaud, 4,8% dans le canton de Neuchâtel, 4,1% dans le valais, 3,4 % dans le canton du Jura et un formidable 2,8% dans le canton de Fribourg. Tous les secteurs du chômage sont concernés mais nous trouvons à la traîne, le secteur bancaire. A l’Est de la Suisse, le chômage arrive à moins de 2%. Le mois de mars est toujours positif grâce à la reprise du secteur du bâtiment. A l’étranger, le taux du chômage atteint des records. Pour l’Allemagne il n’est encore que de 5,7%, en Grande-Bretagne, de 8,3 % à égalité avec les États-Unis, en Italie, 9,3 % alors qu’en France il est de 10%. Les autres pays avec un taux de chômage énorme comme la Grèce avec 21% et le dernier, l’Espagne avec un chômage à 23,6%. La force du franc va toutefois freiner la conjoncture essentiellement dans l’industrie, le tourisme et le commerce de détail mais en grande partie dans le domaine bancaire et le chômage risque d’augmenter un peu d’ici la fin de l’année.

 

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

En mai, forte baisse du chômage dans le canton de Vaud et Genève !

Nous sommes passés de 5,2% de chômage en mars à 4,9% de chômage en mai dans les chiffres du service de l’emploi du canton de Vaud. Pour connaître tous les détails de cette nouvelle situation du chômage, allez sur le site du service des statistiques du service de l’emploi du canton de Vaud à : www.vd.ch. Vous trouverez tous les chiffres du chômage.

A Genève également, la baisse du chômage a été importante avec 1,1% de chômeurs en moins. Vous pouvez aller sur le site www.ge.ch pour voir tous les statistiques du chômage. En une année, Genève a perdu 13.6% de chômeurs, une bonne nouvelle avec l’actualité et le chômage qui pointe à plusieurs grandes banques ainsi que chez Merck Serono.

Y aura-t-il un changement dans les prochains mois pour le chômage en Suisse ?

La Suisse reste un pays stable et épargné par le chômage de masse bien que plusieurs cas de chômage sont arrivés à nos portes ces derniers temps, sans toutefois faire baisser notre taux de chômage ! Mais la fin de l’année sera plus difficile selon toutes les sources économiques et financières. Tous les sondeurs se sont trompés pour la Suisse en cette première partie d’année avec un chômage en baisse. Il faut dire que l’horlogerie est toujours à la pointe du secteur mondial, les industries fonctionnent à plein et son économie marche aussi bien que les autres pays Européens. Maintenant, faut-il s’attendre au boomerang du chômage ? Non certainement pas à ce niveau ! Le franc Suisse est la clé de notre système au centre de cette Europe qui ne va pas très bien. Si l’on garde une monnaie toujours aussi forte, nous risquons de le payer à moyen terme un surplus de chômage.

Connaissez-vous vos droits en matière de chômage ?

N’oubliez-pas que le chômage n’est peut-être pas très loin et qu’il ne faut pas penser que cela n’arrive qu’aux autres !

Si votre employeur vous indique qu’il va devoir se passer de vos services et cela peut arriver n’importe quand, vous avez des droits et ils doivent être respectés.

Voici quelques détails sur le respect du délai de résiliation de travail. Votre employeur se doit de respecter les délais de résiliation et obligations envers vous et en premier le délai de congé. Il doit être écrit dans votre  contrat de travail. Si cela n’est pas le cas, la convention collective fait foi.

  • -Délai de congé pendant la période d’essai : 7 jours
  • -Délai de congé pendant la 1ère année : 1 mois
  • -Délai de congé entre la 2ème et la 9ème année : 2 mois
  • -Délai de congé au-delà de 10 ans : 3 mois

Vous serez couvert dans tous les cas si vous avez une période militaire, en cas de maternité, maladie ou accident. Mais si c’est vous qui donnez votre congé ou si vous avez fait une faute grave, vos indemnités chômage seront suspendus.

Genève, ville innovatrice en matière de réinsertion grâce au fonds chômage !

Même si le chômage est normalement faible en Suisse, il y a plusieurs fonds de chômage qui ont vu le jour. A Genève, ce fonds chômage a un montant annuel de 5,7 millions de francs. Il a pour but de financer les projets de chômeurs visant à une insertion des personnes en recherche d’emploi. Ce fonds chômage propose à travers des associations ou des entreprises sociales, la réinsertion des personnes désirant retrouver à travers un projet novateur, innovant dans le cadre d’une insertion socioprofessionnelle. La ville de Genève dans ce cas, mène sa propre politique d’intégration socioprofessionnelle. Il y a certes des conditions à ces projets de fonds chômage que vous pouvez demander sur le site de la ville de Genève, innovatrice en la matière sur www.ville-geneve.ch.

Optez pour l’assurance chômage privée !

Pour beaucoup, une période de chômage est très difficile à supporter. L’on peut passer d’un salaire net de 6000 CHF à des indemnités de 4200 CHF du jour au lendemain. Plus l’on a un salaire important, moins les difficultés seront grandes. Par contre, une femme seule avec 4500 CHF de salaire, se retrouvera avec 3150 CHF et là, si vous faites tous vos calculs, il risque de ne plus rien vous rester en fin de mois. WeClub à trouver la solution pour vous aider à maintenir votre niveau de vie antérieur. Il s’agit de l’assurance chômage privée. Par exemple, si vous souhaitez retrouver votre salaire comme lorsque vous étiez employé, il vous suffit de cotiser tous les mois un montant de 13,40 par mois pour toucher pendant 6 mois 1000 CHF d’indemnités supplémentaire, 52, 95 CHF par mois pour toucher pendant 12 mois 1000 CHF d’indemnités supplémentaires, 20,10 CHF par mois pour toucher pendant 6 mois 1500 CHF d’indemnités supplémentaires ou 79,45 par mois pour toucher 1500 CHF d’indemnités supplémentaires pendant 12 mois. Ces chiffres dont donnés avec un délai d’attente de 3 mois. Vous voyez que l’on peut très facilement s’en sortir en prenant une assurance chômage privée pendant notre période de chômage. Cela redonne du moral pour aller chercher un nouvel emploi et pouvoir surtout payer toutes ses factures et vivre comme avant son licenciement. Vous trouverez toutes les informations sur les tarifs de notre assurance chômage privée en allant sur www.chomage.ch ou en téléphonant au 026 913 01 10

 

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 



edff514974f144d60b4ccf3f52c37b62############################### Lorem mattis tempus risus. suscipit mattis leo. dapibus