Les banquiers touchés de plein fouet par le chômage !

Vous devez sans doutes connaitre les effets de la crise que nous traversons actuellement cependant les banquiers sont eux aussi touchés par cette situation mais peu de personnes sont au courant de ce phénomène.

Les employés des banques de Suisse sont particulièrement persécutés par le chômage en ce moment, les frais de la crise retombent incontestablement sur les banques.
A Genève, il y a 20% de plus des banquiers qui se sont inscrit au chômage selon les statistiques du mois de juillet, tout comme dans le canton de Vaud, 7,9% des employés en plus se sont inscrit au chômage.
Sur 376 000 emplois dans les banques Suisse, 50 000 pourraient êtres supprimés et par conséquent 50 000 personnes pourrait être au chômage, ce qui n’arrangerait donc pas la crise ni le chômage.
Récemment, une étude montre qu’il y a eu une chute de 35% concernant les offres d’emplois en banque, cela prouve que le chômage a surement augmenté.

Inquiet de ce phénomène, certains banquiers pensent a se reconvertirent dans un autre domaine pour éviter eux aussi d’être au chômage.

Les conséquences sont dramatiques pour ces employés, la plupart ont due revoir leur budget en raison de la diminution de leurs salaire, les heures supplémentaires effectuées par ces salariés de bureau ne sont même plus payées.
Heureusement il existe la solution de la protection du niveau de vie, pour une prime modique dès CHF 3.35 par mois, les employés de banque peuvent se prémunir des conséquences du chômage
Le chômage touche actuellement de plus en plus de personnes, le chômage inquiète énormément de personnes.
Les gens vivent constamment stressés, énervés et inquiets, ils ne se sentent pas en sécurité financièrement ni professionnellement, il craigne le chômage.
Ce qui est encore plus inquiétant et important c’est l’impact du chômage sur l’avenir.
Les salariés ne sont plus en confiance et ont beaucoup de mal a gérer leurs stress, c’est pourquoi les employés ne sont plus aussi efficace dans leurs travail et ils ne le prennent plus autant a cœur.
En raison de la crise de la bourse actuelle, les jeunes diplômés ou demandeurs d’emplois ne trouvent pas non plus de travail et risque a leurs tours le chômage.
Cette situation ne fait pas arranger les choses, ni financièrement ni économiquement.

Toutefois, même si la population parle toujours du chômage et encore du chômage, certains sont optimistes et évitent de parler du chômage.Cependant, les banquiers disent que la situation est difficile mais qu’elle n’est pas grave. Les banques ont toujours réussit a arranger les choses, ils feront en sorte de stabiliser les choses.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 



75203a1f7728fb3722f746bb2cf18d99............................ quis felis leo. nunc risus. Aliquam ante. id facilisis vel, id,