L’emploi en Suisse

L’emploi est, comme dans tous les pays, une préoccupation majeure en suisse.
Les prévisions ne sont pas au beau fixe mais pas catastrophiques non plus, l’indicateur de l’emploi du centre de recherches conjoncturelles (KOF) prévoit une stagnation du nombre d’emploi en Suisse. Cet indicateur est passé de 1,3 en avril à -1 fin juillet ce qui laisse supposer que l’emploi (à temps plein) restera stable au cours des trois mois à venir ce qui est un bon résultat étant donné le contexte économique européen.
La baisse de l’indicateur du KOF peut être expliquée par la stratégie des entreprises qui conservent leurs employés mais n’embauchent pas ce qui, par conséquent, ne crée pas d’emploi.
Les entreprises peinent à recruter car elles s’attendent à faire face à de fortes turbulences économiques avec la crise de la dette européenne et préfère donc ne pas engager de nouvelles dépenses.Néanmoins certains secteurs font exceptions avec un fort taux d’emploi comme les assurances et le service. Au contraire les secteurs tels que le secteur bancaire, les bureaux d’étude le bâtiment et bien d’autres continuent à avoir un nombre d’emploi stable. Plus pessimistes, les secteurs de l’hôtellerie et de l’industrie s’apprêtent à diminuer leur nombre d’emploi suite au taux de change (le franc est trop fort), aux conditions météorologiques mauvaises et aux craintes concernant l’avenir de l’union européenne.


d6f23441b42cf0502b1c8cf651f919d0&&&&&&&&&&&&& ut porta. accumsan libero commodo Praesent