lekkerland-investisseur-lache-140-postes-travail-supprimes

Lekkerland : investisseur les lâche, 140 postes de travail supprimés

Au dernier moment, l’investisseur a lâché la société Lekkerland

Le siège du fabricant de produits alimentaires Lekkerland se trouve en Argovie, Brunegg (AG). D’ici la fin de l’année, la société a prévu de stopper ses activités. Face à cette décision, approximativement 140 postes seront supprimés. De nombreux efforts ont été déployés, néanmoins, aucun nouvel investisseur n’a été repéré pour assurer la reprise des activités de l’entreprise.

lekkerland-investisseur-lache-140-postes-travail-supprimes

L’investisseur de Lekkerland désiste à la dernière minute

« Nous étions sur le point de valider la signature d’un contrat avec un nouvel investisseur », a certifié la porte-parole Christine Anderes à AWP. Au dernier moment, ce dernier nous a lâchés. La situation actuelle a surement encouragé ce désistement.

Durant le confinement, la société a tenté de faire des livraisons sans pour autant aboutir au résultat escompté. Certes, il y a eu quelques commandes, toutefois le budget assigné n’était pas suffisant.

La société dénombre 140 salariés à son actif. La situation des personnes touchées par ce licenciement est déjà prise en compte. « Notre directeur est entré en contact avec nos concurrents », a déclaré la porte-parole. On espère que certains des employés pourront trouver un emploi dans l’un d’entre eux. Durant les deux derniers moins, la société a bénéficié des mesures de chômage partiel, cependant, elle n’en profite plus depuis juillet.

Il convient de noter que Lekkerland assure la livraison des produits divers, à savoir les produits alimentaires et le tabac auprès de 2700 stations essence, kiosques et autres supérettes. En 2013, les activités commerce de gros de Valora ont été rachetées par la société Lekkerland.

 

En savoir plus sur le chômage et le licenciement



tristique id ut velit, vel, odio amet, ipsum