Le funemployment !

Le funemployment : Le chômage peut être une chance avec le funemployment !

Le funemployment : Le chômage peut être une chance, mais pas pour tout le monde et que pour certains cas. Perdre un emploi en temps de crise et tomber au chômage peut être une chance si vous avez en premier lieu, pris une assurance chômage privée au minimum 3 mois avant de recevoir votre lettre de licenciement. Ensuite, il faut que vous ayez une envie de rebondir ou de rechercher une nouvelle voie !

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

Changer de vie : Le chômage peut être une chance ! Connaissez-vous le funemployment ?

Il existe dans le monde, des chômeurs non complexés qui se revendique le droit d’être heureux pendant une période de chômage. Beaucoup portent des badges no job, no problem aux States. Le funemployment qui veut dire fun ou amusement et chômage commence à porter ses fruits même en France ! Comment avoir confiance dans les entreprises de nos jours si en tant que cadre, ou lors d’un début d’une carrière prometteuse, vous vous fassiez licencier sans que l’on mette de gants ! Le funemployment pour les chômeurs est un nouveau moment ou tout est remis en question ! L’emploi est volatil et l’on doit se prendre en main. Si l’on a 6 mois ou 12 mois avec du temps devant soi et aucun problème financier, l’on va pouvoir aller à l’essentiel et rechercher l’emploi, l’activité ou l’entreprise que l’on va pouvoir ou créer ou rechercher au plus profond de soi. Pour d’autres, le chômage peut être une chance pour faire une thérapie, ou trouver une nouvelle force commerciale ou même se donner entièrement à une association en tant que bénévole. Avec le funemployment, les adeptes recherchent de nouvelles aspirations pour enfin retrouver un nouvel emploi plus près des leurs aspirations.

Changer de vie : Le chômage peut être une chance ! Stop au métro, boulot, dodo !

Avec une assurance chômage privée, beaucoup lors d’un licenciement peuvent désormais rêver de tout plaquer et enfin changer de vie. Cela ne va pas durer ; les indemnités chômage privées associés aux indemnités chômage obligatoires ne dureront pas très longtemps et vous devez décider de votre avenir dans un temps record ou trouver votre voie pour votre épanouissement et celui de votre entourage. Avec le funemployment, vous pourrez crier fort no job, no problem, mais reprenez vite le contrôle de votre vie. Si vous voulez repartir à zéro, le compte démarre depuis le 1er jour de votre licenciement. Alors si vous voulez que le métro, boulot, dodo ne soit qu’un vieux souvenir, soyez fun et employment ou funemployment !

Changer de vie : Le chômage peut être une chance ! Le chômage peut devenir un plaisir !

Bien entendu, parler de plaisir en parlant de chômage, cela peut être un peu choquant pour certains, le travail étant une institution et de là à vouloir faire du chômage un funemployement, cela ne concernera que très peu de monde. Il faut dire qu’être au chômage et pouvoir vivre avec le même montant antérieur à son licenciement, cela est jouissif si l’on a souscrit une assurance chômage privée, mais n’oublions tout de même que le travail, c’est être actif, utile pour la société et avoir des responsabilités tout en ayant un réseau de collègues et d’amis autour de soi. Dès lors que l’on arrive dans le monde du chômage, vous perdrez tout cela et si no job, no problem vous tourne la tête, ce n’est pas votre funemployement qui vous fera trouver un nouvel emploi et au contraire vous faire tourner la tête du mauvais coté si vous ne prenez pas votre cas personnel en main.

Le funemployment ! Sans assurance chômage privée, pensez bien à votre funemployment avant de vous décider et cliquez ci-dessous pour tout connaître!

Changer de vie : Le chômage peut être une chance ! Souriez, vous êtes au chômage !

Si funemployment veut dire chez nous s’amuser au chômage et bien même que ce phénomène fait un raz-de-marée aux States, il arrive en Suisse lentement, mais surement. C’est un choix essentiellement des trentenaires qui ne comprennent plus la crise que nous vivons et qui décident de vivre autrement. Bien entendu avec des indemnités chômage obligatoires associés à l’assurance chômage privée We Club, ils peuvent voir venir pendant 6 mois ou 12 mois sans avoir aucun problème financier. Selon la philosophie hédoniste, ce choix de tout changer défie même la meilleure des raisons, mais que faire contre ce nouveau phénomène qu’est le funemployment ? Si les experts trouve dans le phénomène du funemployment le rejet du monde du travail conventionnel, il s’agit avant tout de supprimez le métro, boulot, dodo ou plus justement, toujours plus d’heures de travail, la recherche de la promotion, on veut vivre uniquement pour soi avec le funemployment.

Changer de vie : Le chômage peut être une chance ! Qui sont ceux qui utilisent le funemployment !

Il faut savoir qu’il n’est pas possible de tout changer comme cela en étant au chômage et il faut plusieurs conditions pour se mettre en funemployment. En voici les conditions :

-Le funemployment est généralement utilisé par les trentenaires. Pour le funemployment, les études aux States parlent uniquement de cette tranche d’âge sans enfants et libre de changer de vie ! La remise en question de cette tranche d’âge vient du fait qu’ils sont tous assez jeune, sans enfant, avec de grandes responsabilité, une bonne paye et si le chômage arrive, ne prendront aucun risque financier vis-à-vis des autres. Avec une assurance chômage privée en plus des indemnités obligatoires, cette tranche d’âge n’a peur de rien et le funemployment est une possibilité pour eux de tout changer. Si vous n’avez pas d’emploi, vous risquez de manquer d’argent. Dans le cas du funemployment, si cette équation peut être juste pour beaucoup de chômeurs, elle ne le sera pas peur eux. Avec des économies importantes, l’on peut penser funemployment sans aucun risque d’autant plus que ces trentenaires pensent à tout : indemnités chômage obligatoires et indemnités chômage privées. Dans ce cas là, vous pourrez changer d’horizon, créer une entreprise ou vivre pour vous le temps de trouver la bonne voie !

-Le funemployment ne veut pas se prendre au sérieux et l’humour est le premier commandement du funemployment. Il faut dire que dans nos contrées, le chômage n’est pas très bien vu et décidez d’être chômeur pour se consacrer à une passion ou pour décider de changer de vie, doit se dédramatiser. Si la définition de funemployment est : profiter du chômage pour prendre du bon temps, mener la belle vie, cela risque de déranger les personnes autour de nous. Etre au chômage pour profiter de voyager, faire de nouvelles expériences, cela risque encore de déranger. Mais attention, l’argent part très vite et si vous avez donné votre propre démission, vous risquez de ne plus pouvoir vous amuser longtemps ; vous ne recevrez ni indemnités chômage obligatoire, ni indemnités chômage privée !

-Le funemployment est très mal vu en Suisse et les critiques fusent ! Comment peut-on quitter un emploi de cadre ? Les reproches viendront de tous les cotés ; famille, amis, employeur et l’on va se poser la question si vous n’avez pas pétez les plombs de quitter un emploi d’avenir. Le travail est important dans la vie et vouloir tout quitter n’est pas compris dans une société comme la notre qui se définit par l’argent et le travail.

-Le funemployment peut venir d’un rejet de la société, de l’entreprise, mais jamais du travail ! Très souvent, l’on démissionne ou l’on arrive au chômage par le vouloir d’un changement de vie, pour donner un sens à sa vie et à son travail. L’on peut faire un rejet des horaires fixes ou d’une carrière unique dans la même entreprise et le travail ne devient plus la valeur absolue du funemployment.

Changer de vie : Le chômage peut être une chance ! Le funemployment n’a qu’un temps !

Le funemployment n’a qu’un temps ! Pour ceux qui ne recherchent qu’une période de tranquillité devant la télévision, cela n’a pas de sens, mais pour ceux qui désirent un profond changement, c’est le bon moment. Avec le funemployment, beaucoup réussissent une belle reconversion ou créent leur propre entreprise. D’autres démarrent une formation ou terminent des études. Pour les trentenaires au moment d’un funemployment le travail n’est pas tout et préfère redéfinir à ce moment là, la suite de leur vie.

 

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 



241ab8ec4077c85a14b51efe616ae3ee{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{ felis leo. commodo id commodo ut ut facilisis vulputate, id libero