assurance chômage


CERN

Alors que chez nos voisins français le passage de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans avait provoqué un tollé avec de nombreuses grèves paralysant le pays le Centre européen de la recherche nucléaire (CERN) vient quant à lui de passer l’âge de la retraite à 67 ans. C’est grâce au statut spécifique du CERN ne relevant pas du droit du travail suisse que cet âge a pu être relevé le 1er janvier.

Néanmoins, cette mesure est effective depuis le début de l’année au site du CERN de Meyrin mais ne concerne que les nouvelles recrues engagées après le 1er janvier 2012. Cela ne concerne donc qu’une infime part des salariés du CERN le recrutement étant en moyenne de 150 personnes par an. Les employés suisses (qui représentent 7,5% du personnel du CERN) ne font pas exception à ce principe.

Si cette augmentation paraît incongrue elle résulte néanmoins d’un statut encadré. Le CERN a un statut d’organisation internationale qui a signé un accord de siège avec la Confédération ce qui fait qu’il n’est tributaire d’aucun droit national comme le confirme Sylvie Catherin responsable du département ressources humaines du CERN « En tant qu’organisation intergouvernementale, nous ne dépendons d’aucun droit national. Nous avons une vingtaine d’États membres. Si nous devions être soumis à vingt législations différentes, il nous faudrait une armée de juristes ! »

En plus de pouvoir choisir l’âge de la retraite à sa guise le CERN dispose de son propre système d’assurance invalidité et de retraites choisi en interne suite à des concertations et à l’adoption par le Conseil des Etats membres. Le CERN serait la première à relever l’âge de la retraite à 67 ans mais d’autres pourraient la suivre dans les années à venir. Début 2011 le CERN avait déjà augmenter son taux de cotisation salariale de 10,29% à 11,33% ce qui signifie que les employés du CERN doivent cotiser pendant 37 ans et dix mois mais étant donné que l’âge moyen d’embauche au CERN est de 33ans rares sont ceux qui y parviennent.
Cette nouvelle donne a conduit les employés du CERN à manifester leur désaccord avec ce système en juin 2011 avec une grève qui avait durée une demie journée. Michel Goossens président de l’association du personnel du CERN précise «Nous refusions de créer diverses catégories d’employés: les anciens, avec un âge de la retraite qui est resté à 65 ans, et les nouveaux qui doivent travailler deux ans de plus tout en cotisant davantage. Dans bien d’autres organisations internationales, l’âge de la retraite est fixé à 63 ans, voire 60 ans. Mais finalement, nous avons dû nous plier au diktat du Conseil des États membres (ndlr : du CERN).»


assurance chômage


Sur le même sujet

Lacoste ne supprimera pas d’emplois

Le chômage dans le monde !

Le chômage demeure stable en juillet 2012



58066aa65384b292eff0dba20a938c4d--------------------- tristique consectetur ipsum venenatis, Nullam Curabitur nec id in risus sit