Ils m’ont viré comme un malpropre

Ils m’ont viré comme un malpropre


assurance chômage


Ils m’ont viré comme un malpropre

Ils m’ont viré comme un malpropre ! Après avoir contesté sa classification salariale, un des secrétaires du syndicat Unia a été licencié suscitant quelques remous. Il s’agit de Laurent Tettamanti, secrétaire en charge des électriciens pour le canton de Vaud et licencié lundi 11 mars 2019. La cause de ce licenciement est une plainte déposée par Laurent Tettamanti et cinq de ses collègues concernant leurs revenus. En effet, les tâches de travail seraient d’ordre de classe 9 alors même que l’engagement a été faite en classe 6 à 8, avec des responsabilités importantes, ce qui représenterait plusieurs centaines de francs de différence tous les mois.

 

Ils m’ont viré comme un malpropre : 10 minutes pour prendre mes affaires dans un carton !

Keystone-ATS nous informe ce jeudi à la suite d’articles dans 24 heures et le Courrier, que Laurent Tettamanti et ses collègues ont menacé de suspendre leurs tâches. Jugé certainement comme le plus déterminé entre tous, Unia Vaud a décidé de congédier l’instigateur et le plus gradé des contestateurs. « Ils m’ont viré comme un malpropre et j’ai eu 10 minutes pour prendre toutes mes affaires dans un carton ». Yves Defferrard responsable d’Unia Vaud ne souhaite pas s’exprimer sur le sujet mais précise qu’un nouveau système salarial existe depuis 2016 avec toutes les classifications et les tâches à effectuer très détaillées. A l’heure actuelle, personne n’a encore fait de recours contre son classement. Concernant Laurent Tettamanti, il est reconnu pour la qualité de son travail bien qu’il y a eu par le passé plusieurs alertes. Ce dernier événement prouve qu’il fallait le licencier nous dit Yves Defferrard. Cela a commencé par un avertissement politique en 2018 à la suite d’un discours qui n’était pas dans la lignée du syndicat Unia. Les divergences entre les deux hommes fait dire que certains passent plus de temps au Centre patronal et d’autres avec les travailleurs.

 

Le soutien des électriciens à la rescousse !

Le CAEV, Comité d’Action des Electriciens Vaudois apporte tout son soutien au secrétaire d’Unia licencié et dénonce un management mafieux au sein du syndicat. Laurent Tettamanti ne souhaitait qu’une stricte application du règlement de la grille salariale nous confirme le CAEV qui critique par la même, la reprise en main de la communication d’Unia par Yves Defferrard. « Unia n’a de cesse de réclamer la fermeture du site et de la page Facebook du CAEV », une ingérence incompréhensible. Pour Yves Defferrard, Unia doit parler d’une seule voix et la communication est un métier et il n’est plus possible d’improviser.


assurance chômage


Sur le même sujet

Agences de placement 

Chasseur de tête en Suisse

Fin de droit chômage



e1320e48b7d5b4f06f6e125b2d9fe6c6mmmmmmmmmmmmmmm quis, mattis odio vel, ut leo sed