Fusion avec Nationale Suisse

Employeur de 3850 personnes en Suisse, Helvetia s’attend à 70 licenciements et 30 départs en retraite anticipée, ceci afin d’éviter certains doublons structurels suite à la fusion avec l’ancien Nationale Suisse, a annoncé mardi la société de Saint-Gall. Les collaborateurs qui quittent l’entreprise pourront bénéficier d’une aide sociale qui consiste en un soutien lors des recherches d’emploi ainsi qu’à une garantie de salaire jusqu’à la fin de l’année. Quelques 200 employés avaient déjà quitté l’assureur depuis octobre 2014.

La BNS, en route vers une baisse des taux

Et les contrats existants chez Nationale Suisse ?

Le troisième du domaine des assurances en Suisse fusionnera ses unités d’assurances et mettra en place un nouveau modèle d’organisation à son service interne et externe suite à l’acquisition de Nationale Suisse. Depuis le 1er mai, Helvetia est désormais présente sur le marché sous une seule marque. Cependant, rien ne change au niveau des contrats souscrits auprès de Nationale Suisse qui seront repris et désormais gérés, sans aucun changement, par Helvetia.

 

En savoir plus :

HSBC prévoit de supprimer jusqu’à 260 emplois en Suisse

Lonza pourrait décider de supprimer des emplois à Viège

De Grisogono : licenciement collectif du personnel en vue



dapibus facilisis ut ipsum eget tempus elementum Aliquam mattis lectus leo.