Glas Trösch

Fermeture de 4 usines suisses

Annoncé mardi soir, la fermeture de quatre usines suisses du groupe Glas Trösch aura pour conséquences une suppression de 140 emplois au niveau national.

À Bulle, 32 postes de travail seront supprimés et une des deux usines fermera ses portes. Glas Trösch va notamment se concentrer sur la production dans ses autres sites suisses afin de réduire ses coûts de production car l’entreprise est sous pression à cause de la cherté du franc.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

Concurrence internationale « trop dure »

De plus, en 2008, un important changement structurel au niveau de l’industrie du verre s’est fait sentir et Glas Trösch doit désormais affronter une concurrence internationale jugée « trop dure », par François Robadey, directeur de Glas Trösch SA Bulle.

32 postes supprimés en Gruyères

Dans le chef-lieu gruérien, l’usine spécialisée dans les verres trempés fermera ses portes. Il ne restera plus que l’usine qui s’occupe des vitrages isolants. Vingt-sept personnes vont perdre leur place de travail, selon le communiqué de l’entreprise par son directeur, qui cite 32 postes supprimés mais qui explique que seul « quelques postes administratifs seront transférés ».
À Fribourg, l’information surprend. Le conseiller d’État, Beat Vonlanthen, évoque la mise en place d’une « cellule de soutien ».

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 



8ee1dcc7bb6d2587c1ef481f3e660154bbbb venenatis Lorem dictum id accumsan luctus Praesent ut mattis