La Fonderie VonRoll envisage de supprimer 60 postes


assurance chômage


La Fonderie VonRoll envisage de supprimer 60 postes

Dans le cadre d’une restructuration, 60 postes sont menacés chez VonRoll Infratec, dans le Jura dans la petite ville de Choindez. La diminution du personnel est inévitable si VonRoll ferme sa fonderie. Le site de Choindez, spécialisé dans la fabrication de tuyaux emploi à ce jour 94 personnes. Cette restructuration est inévitable pour plusieurs raisons ; premièrement, la conjoncture n’est pas très bonne et deuxièmement, par sa situation géographique ; la Fonderie VonRoll se trouve enclavée dans une vallée entre Moutier et Delémont et il n’est pas possible d’agrandir l’usine. Toutes ces raisons ont été indiqués ce lundi par le porte-parole du groupe VonRoll.

Que va devenir le site de Choindez ?

Si la Fonderie va certainement fermée définitivement, plusieurs autres activités resteront à Choindez comme la création de revêtement de surface et toute la logistique et la production de tricycles électriques. Actuellement 94 personnes sont sur le site de Choindez dont 8 apprentis qui partiront terminer leur formation sur le site de Delémont.

Procédure de consultation en cours de la part du canton du Jura !

C’est le canton du Jura qui a demandé une procédure de consultation à la suite de ce licenciement collectif. C’est ce qu’annonce Claude-Henri Schaller, le chef du service de l’économie et de l’emploi. Pour le moment, cette procédure de consultation n’a pas donné lieu à une réponse définitive quant à l’ampleur des licenciements. Le délai donné à VonRoll par le canton du Jura est à fin août pour recevoir le chiffre définitif du nombre de suppressions d’emplois. Informé également lundi des 60 postes menacés chez VonRoll, le syndicat Unia Transjurane souhaite réunir très vite les ouvriers et connaître du groupe VonRoll plus d’informations sur cette restructuration. Il faut savoir que la Fonderie VonRoll est un site emblématique de l’industrie du canton du Jura et sa disparition va marquer les esprits ; en effet il y a eu jusqu’à 700 ouvriers sur le site dans les années 20 et 30.


assurance chômage


 

Sur le même sujet

Lettre de démission

Licenciement collectif à Noël

Les ORP en Suisse romande

 

 

 



29872c99fc06261c094abdc2a6fed9fe{{{ lectus justo ut id mattis felis ut neque. at sit eleifend