Ex Libris licencie

Ex Libris, filiale du groupe Migros dans le secteur du multimédia connait une période difficile. En effet, la société Ex Libris, acteur dans les marchés du livre et des produits multimédias (par le biais de la distribution) évolue dans des marchés délicats où la compétition est importante.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

Pour faire face à ses difficultés, Ex Libris prévoit la fermeture de vingt à trente magasins en Suisse. Ceci représente, d’ici la fin de l’année prochaine, soit en dix huit mois, la fermeture de plus de 15% des points de ventes de la société Ex Libris. En effet, en Suisse, Ex Libris possède 113 boutiques au total.

Si Ex Libris reconnait que des emplois seront supprimés, ils assurent que ce ne sont que des petits acteurs qui disparaîtront, au sein d’un réseau qui se consolidera dans d’autres domaines. Ainsi, Ex Libris entend renforcer sa présence sur internet qui apparaît comme un défit stratégique pour l’entreprise. En effet, Ex Libris génère avec le e-commerce 30% de son chiffre d’affaires. Ils estiment que les consommateurs d’ Ex Libris doivent être satisfaits dans toutes circonstances et non plus seulement au sein des magasins. C’est donc dans cet optique qu’ Ex Libris annonce la fermeture de plusieurs dizaines de boutiques.

Parallèlement, le groupe Migros s’est aussi renforcé dans le domaine du commerce en ligne par l’acquisition de la société Galaxus. Ils misent aussi beaucoup sur le discounter Denner dont le chiffre d’affaires a augmenté de 2,5% depuis Janvier. Ils envisagent donc l’ouverture de nouveaux magasins “Denner Express” afin de fournir à leurs clients une autre gamme de prix et de produits.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 



0b8c6ad8d61585a8715db8cd58f08f6cyyyyyyyyyyyyy tempus diam Praesent id elit. quis, ipsum porta. ultricies