L’emploi devrait rester stable en Suisse

 

emploi

 

La situation actuelle de l’emploi en Suisse est relativement satisfaisante. Et, à en croire les sondages, l’emploi devrait rester stable dans le pays pour le premier trimestre de l’année qui s’annonce (2013). Quelles sont les raisons qui soutiennent cette hypothèse sur l’emploi ? Quels sont les résultats des enquêtes ?

Des chiffres prometteurs sur l’emploi

La crise financière qui a secoué l’Europe ces derniers temps n’est plus un secret pour personne. Toutefois, elle ne constituerait pas un handicap à la stabilité de l’emploi durant le premier trimestre de l’année à venir. Mais, pour que le marché de l’emploi reste stable, l’économie domestique a rôle important à jouer.

Sondage Manpower sur l’emploi

Un sondage du Manpower sur l’emploi a porté sur 753 employeurs. 84 % de ceux-ci pensent que rien ne changera en ce qui concerne l’emploi, et ce, au premier trimestre de 2013. De même, la société de placement a réalisé une étude qui porte sur le comportement du marché de l’emploi pour les trois premiers mois de 2013. Le résultat est que 8 % des employeurs questionnés envisagent augmenter d’effectif. A l’opposé 7 % d’employeurs pensent à une éventuelle réduction du nombre d’employés.
Études par région sur l’emploi
Parlant de l’emploi, les sondages ont porté sur 7 régions. Quatre de celles-ci présentent des résultats positifs. Et, c’est le centre du pays qui a la prévision nette d’emploi désaisonnalisé la plus haute. On parle de +16 % environ. La suisse Romane est en bonne position avec +2 % pour l’Espace Mitteland et +1 % pour la région lémanique.
En ce qui concerne les régions défavorables à l’emploi, Zurich vient en tête avec -17 %. Elle est suivie par le Tessin qui enregistre son plus mauvais résultat depuis le dernier trimestre de l’année 2011 (-7 %).
Une analyse plus large sur l’emploi
En considérant l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, c’est Taïwan qui présente le chiffre le plus favorable à l’emploi au 1er trimestre de 2013 (+35 %). Elle est suivie par l’Inde (+27 %) et le Brésil (+21 %). Viennent ensuite le Mexique, le Panama et la Colombie.
N’oubliez pas de souscrire à une assurance chômage privée avant de perdre votre emploi


175b72985bd961ac6f0f829de59295f6MMMMMMMMMMMMMMM libero Aliquam libero. Praesent efficitur. dictum massa lectus leo venenatis