1997 taux chômage baisse

Depuis 1997, le taux de chômage est en baisse

Depuis 1997, le taux de chômage est en baisse

D’après les données du Secrétariat d’État à l’économie (Seco), le taux de chômage a diminué de 2,3 %, en 2019 contre 2,5 % un an auparavant. Vers la fin de l’année 2019, 117 277 personnes sont enregistrées auprès des offices régionaux de placement (ORP). Malgré une croissance économique circonspecte, le nombre de chômeurs pour 2019 est estimé en moyenne à 106 932 personnes. Les économistes interviewés par AWP escomptaient un taux de chômage entre 2,4 % et 2,5 % en décembre et à 2,3 % corrigé des variations saisonnières

Variations saisonnières

Pour la première fois depuis 2008, le nombre est passé à 97 222 chômeurs, contre 123 962 douze mois auparavant. Ce taux a été maintenu pendant l’été, avant de repasser à 100 000 chômeurs en octobre. Il a d’ailleurs augmenté en novembre et décembre avec le contrecoup des fluctuations saisonnières.

Après la forte baisse notée au premier semestre, le nombre de chômeurs a redoublé de 20 100 personnes approximativement pour avoisiner les 117 277 personnes fin décembre.

En 2019, le taux de chômage des jeunes (15-24 ans) a connu une baisse de 0,3 point de pourcentage par rapport à l’an passé avant de repasser à 2,2 %. Concernant les personnes âgées entre 50 et 64 ans, le niveau a également diminué de 2,2 % en moyenne annuelle (-0,2 point de pourcentage par rapport à 2018).

Du côté des demandeurs d’emploi, le nombre 200 125 personnes a présenté une diminution prompte et importante. En Août, le taux annuel est passé au plus bas avec 169 849 personnes, une première depuis l’été 2012, soulève le Seco. Néanmoins, le taux a connu une légère hausse aussitôt en septembre, s’accentue en octobre pour atteindre les 192 955 personnes en décembre, entre autres 23 100 personnes de plus qu’en août.

1997 chômage

Un taux plus éminent en Valais

En décembre dernier, le taux de chômage chez les jeunes (15-24 ans) a redoublé de 430 personnes (+3,6 %) à 12 390. Par rapport au mois correspondant de 2018, une diminution de 782 personnes (-5,9 %) a été enregistrée. Pour ce qui relève des 50-64 ans, le nombre des chômeurs est passé de 3 320 personnes (+11,1 %) à 33 139. En variation annuelle, l’augmentation est appréciée à 50 personnes (+0,2 %).

Par canton, la variation absolue la plus conséquente en rythme mensuel est retombée en décembre au Valais (+1936 chômeurs inscrits), devant Zurich (+1604) et Vaud (+1180).

En Suisse romande, outre en Valais et dans le canton de Vaud, le nombre de chômeurs a nettement augmenté à Fribourg (+637), Genève (+464), Neuchâtel (+198) et dans le Jura (+110).

Pour ce qui touche le chômage partiel, dont l’ultime décompte a été réalisé en octobre, 113 entreprises ont procédé à l’évaluation. En rythme annuel, ce nombre a franchi les 42. Ces diminutions d’horaires touchent généralement 1772 salariés. Toujours en octobre, les caisses de chômage ont indiqué que 2588 personnes avaient dépensé leurs droits aux allocations de l’assurance chômage. Le Seco souligne que le fonds est entièrement désendetté



odio dolor. in dolor Nullam tempus quis