3’000 emplois en danger chez Crédit Suisse

Dans le cadre d’un recentrage sur la gestion de fortune, Crédit Suisse prévoit un redimensionnement de son activité banque d’investissement, lequel pourrait entraîner la suppression de près de 3’000 emplois, soit 15% des effectifs de cette division. De plus, la nomination du nouveau directeur général de Crédit Suisse, Tidjane Thiam, pourrait s’accompagner de nombreux départs dans la direction. Ce dernier est en effet connu pour sa tendance à placer sa propre équipe aux commandes des entreprises qu’il dirige. Certains membres de la direction de Crédit Suisse devront donc également s’attendre à perdre leur emploi.

La gestion de fortune de Crédit Suisse sous pression

Malgré la réduction prévue par Crédit Suisse de son activité banque d’investissement, celle-ci restera toujours la plus importante au monde en terme de capital. Ainsi, il serait trop risqué pour Crédit Suisse d’opérer des changements dans la direction de cette division, car la restructuration nécessitera des personnes expérimentées. En revanche, dans la deuxième grande division de Crédit Suisse, la gestion de fortune, les membres de la direction pourraient bien être remplacés, car le nouveau patron de Crédit Suisse a prévu des objectifs plus ambitieux dans le secteur de la banque privée.

 

En savoir plus :

Suite à l’acquisition de Nationale Suisse, l’assureur Helvetia prévoit une suppression de près de 100 postes

Tetra Pak ferme à Romont, 123 personnes au chômage

FashionFriends : licenciement de 62 personnes

 

 



ut ipsum Curabitur velit, id, ante.