credit suisse

Le crédit suisse licencie 300 personnes

 

En matière de banque d’investissement, le Crédit suisse souhaite rester un des leaders même si cela nécessite quelques restructurations, notamment pour le nombre de postes possibles. En effet, dans cette optique et afin de mettre en action son programme d’économies, la restructuration credit suisse va entraîner la suppression de 300 emplois en Suisse, surtout dans le secteur des affaires de détail et de la gestion de fortune.
D’après elle, avec cette restructuration credit suisse, c’est à ce prix qu’elle pourra demeurer active aussi bien en tant que banque d’affaires mais aussi dans la gestion de fortune.
Un des explications vient du fait que la banque d’investissement mobilise trop de capital et que le secteur absorbe plus de la moitié du capital propre.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

 

 

Le Credit Suisse restructure et licencie 300 personnes

 

Avec cette décision de restructuration credit suisse de supprimer 300 emplois en Suisse, la mesure du Crédit suisse fait office d’une petite bombe à fragmentation, les retombées étant conséquentes pour chacun des titulaires des postes. Même si ces personnes se verront proposées des solutions de reclassement, la démarche est enclenchée et l’on voit que le Crédit suisse veut se “délester” d’emplois qui font doublons, notamment dans le secteur du personnel d’encadrement, des fonctions d’état-major et chez des spécialistes.

Dans le cadre de cette restructuration credit suisse, cette coupe dans le nombre d’effectif devrait à terme permettre de réaliser des économies de 50 millions par an. Le Crédit suisse a expliqué cette suppression d’emplois à cause d’un environnement de marché difficile et d’un ralentissement de la conjoncture.

 

Le Credit Suisse licencie dans un contexte défavorable pour l’emploi

 

Dans un contexte défavorable pour l’emploi dans le secteur bancaire, avec notamment l’annonce la semaine passée par UBS de la suppression de 10000 postes supplémentaires dans le monde, dont 2500 en Suisse, le Crédit suisse s’inscrit dans une lignée d’entreprises qui ont décidé de résoudre leurs problèmes en procédant à d’importants licenciements. Une solution radicale, simpliste selon certains alors de nombreuses autres solutions alternatives existent avec notamment l’introduction du chômage partiel.

L’organisation de travailleurs signale en outre la possibilité de réduire les salaires trop élevés des cadres du credit suisse et leurs bonus mais elle espère vivement que la restructuration credit suisse permettra au Crédit suisse d’apporter un soutien actif aux employés qui devraient être licenciés.
A noter enfin que le Crédit suisse a annoncé fin octobre son intention de réaliser 4 milliards de francs suisses (3,33 milliards euros) d’économies d’ici à 2015.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire



16a063a2cc919868df112fe6fd51a1af666666666666666666666666 sem, velit, sit ut id et, dictum