le credit suisse devra encore licencier

 

Le Credit Suisse est désormais dans la tourmente. Face à un crédit bancaire morose et une reprise internationale difficile, le credit suisse affronte aujourd’hui des difficultés. le credit suisse doit pour cela effectuer de réelles économies. Car le bénéfice de la deuxième plus grande banque du pays est en forte récession désormais. Par rapport à l’an dernier, le bénéfice au credit suisse est seulement de 1,08 milliards de francs. Et le credit suisse voit donc son bénéfice pour cette année réduit de plus de la moitié. Puisqu’il atteint désormais 254 millions de francs. Dans ces conditions, la question de futurs licenciements ne sauraient tarder au credit suisse. Des suppressions de postes seraient envisagées en interne au credit suisse. En effet, les dépenses talonnent désormais de très près les recettes du credit suisse. Celles ci ont été seulement de 5.76 milliards de francs, alors que dans le même temps les dépenses ont avoisiné le chiffre faramineux de 5.36 milliard de francs. Le credit suisse est désormais en butte à des difficultés importantes, qui mettent à mal sa stratégie de croissance. Le crédit suisse a désormais un peu moins de fonds propre en réserve, même si le rendement du credit suisse est 2,9%.

 

Demandez une offre d'assurance chômage complémentaire

 

Conformément aux recommandations de la banque nationale suisse, le credit suisse doit désormais augmenter ses fonds propres. Selon des projections, il devrait attendre 9 pour cent d’augmentation de fond propres fin 2012, pour atteindre le seuil des 10 pour cent exigé en 2013. Malgré ces mesures drastiques pour augmenter son seuil de solvabilité, le credit suisse devra vraisemblablement, eu égard à une conjoncture difficile, procéder vraisemblablement à des licenciements. Les prochaine semaines et mois, seraient donc décisif et crucial du coté de Zurich, pour décider de l’avenir de certains employés du credit suisse. Il apparait d’ores et déjà qu’un pan difficile s’ouvre pour le Credit suisse, alors que la conjecture est difficile. le credit suisse devra procéder à des coupes budgétaires nécessaires pour augmenter son ratio de solvabilité.



31633053516213195f0d43fac3fc54fb777777777777 quis id in sit commodo nec vel, efficitur. Aliquam quis, vulputate, risus