Chômage partiel en Suisse : les prévisions sont plus élevées

Chômage partiel en Suisse : les prévisions sont plus élevées

Indemnités de chômage partiel : les prévisions sont nettement plus élevées

Environ 2,4 milliards de francs ont été attribués à titre d’indemnités de chômage partiel en avril. Au cours d’une conférence téléphonique suivant la proclamation des chiffres du chômage en juin, Boris Zürcher, chef de la direction du travail du Secrétariat d’État à l’économie (Seco) a souligné mercredi que « Nous sommes bien en dessous des prévisions ». En effet, une prévision entre 5 à 7 milliards a été anticipée.

En avril, 1,08 million de personnes ont été touchées par les réductions de l’horaire de travail au niveau de 131 069 entreprises. Apparemment, 58 % des demandes de chômage partiel prévues par les sociétés ont été mises en vigueur. Au mois de mars, le taux était de 55 %.

Chômage partiel en Suisse : les prévisions sont plus élevées

Étant donné l’entente validée par les autorités cantonales, les firmes ont le choix quant à l’utilisation ou non de cet outil. Au courant du mois de mai et de juin, les demandes de chômage partiel sont restées constantes, a commenté M. Zürcher. Durant les deux mois, 195 000 entreprises ont fait le dépôt des demandes. Approximativement 1,9 million de collaborateurs seront alors concernés. Cela équivaut entres autres à 37 % de l’ensemble des salariés comptabilisés en Suisse.

Le Conseil fédéral a maintenu le 1er juillet plusieurs mesures de soutien pour prévenir une nouvelle hausse du chômage. Dans cette optique, les entreprises ont le droit de mettre au chômage partiel leurs salariés pendant 18 mois, au lieu de 12 mois comme prévu auparavant. Les indépendants peuvent également profiter d’un soutien plus étendu.

 

En savoir plus sur le Chômage :



libero fringilla sed Aliquam Praesent id Donec consequat. diam id