Chômage : les plus de 50 ans sont menacés

Selon certaines statistiques, les salariés suisses seniors d’un âge mûr tournant autour de la cinquantaine seraient anxieux à l’idée de perdre leur emploi. Cette crainte a été renforcée depuis peu par la pandémie du covid-19. Des chiffres qui suscitent grandement l’intérêt des prestataires en assurance chômage complémentaire. 

Les salariés séniors face aux doutes de perdre leur emploi

L’anxiété et le doute ne cessent de s’accroître auprès des salariés seniors quinquagénaires sur la longévité de leur emploi. La pandémie actuelle représente le marteau qui enfonce encore plus le clou sur la situation. Comme nous le savons tous, le coronavirus a eu un impact conséquent sur le marché du travail global, avec des licenciements en masse. Pourtant, le maintien des activités professionnelles des personnes âgées sur le marché du travail demeure important dans la mesure où la Suisse fait aussi face, en parallèle, à une grosse pénurie chronique de main-d’œuvre qualifiée et compétente.

Le spécialiste du développement de carrière, Von Rundstedt et HR today ont indiqué que l’anxiété des cadres et dirigeants séniors de 50 ans et plus se faisait ressentir au quotidien. Une constatation issue d’un sondage effectué sur toute la Suisse auprès de 791 sociétés et 1053 employés séniors exerçant dans plusieurs secteurs économiques. Selon l’étude, la peur ressentie par ces salariés seniors serait liée à la transformation numérique qui devient une tendance, et qui menace leur intégrité au sein des sociétés.

La source du problème semble ailleurs

Selon le point de vue de Von Rundstedt, la conservation des activités professionnelles des salariés quinquagénaires s’avère d’une importance capitale. Et ce, en raison de l’évolution démographique et de la pénurie existante de main-d’œuvre qualifiée.

Toutefois, malgré ce phénomène existant, l’étude sur le cas a démontré qu’il n’existait aucune discrimination probante et concrète affectant les salariés séniors situés dans cette tranche d’âge. La plupart des entreprises prennent soin de mettre tout le monde sur un même pied et les difficultés rencontrées par les salariés de 50 ans et plus relèvent uniquement de la structure. Les auteurs de l’étude ont clairement souligné le fait que les barrières liées à la structure de l’entreprise et à la culture, ainsi que d’autres problèmes divers constituent aujourd’hui les principaux soucis auxquels font face les salariés de plus de 50 ans.

 

Actualités supplémentaires sur le chômage :



odio sit Nullam venenatis felis consequat. dictum efficitur. lectus Praesent ut ipsum