assurance chômage


 

Que se passe t-il au service de l’emploi de Neuchâtel ?

Ce 25 octobre donne du fil à retordre aux législateurs Neuchâtelois. Après que le Conseil de l’Université de Neuchâtel a ouvert une enquête pour faire toute la lumière sur les dysfonctionnements de la Faculté des sciences économiques, c’est le service de l’emploi de Neuchâtel qui offre des problèmes aussi grave. Le service de l’emploi de Neuchâtel est débordé ! Si le canton de Neuchâtel a le plus fort taux de chômage, c’est aussi le burn-out après quelques départs importants. Quelques fonctionnaires courageux ont décidés de parler au quotidien Le Matin sur les dérives à l’interne du service de l’emploi de Neuchâtel. Si c’est dans le canton de Neuchâtel que le chômage est le plus élevé en Suisse, rien ne va plus et la crise de nerfs couve à tous les étages en démarrant pas sa direction. Il faut dire que l’on ne trouve plus grand monde dans l’établissement du service de l’emploi de Neuchâtel ; Les membres du personnel administratif sont en congé malade et le chef adjoint également. Ensuite il y a eu plusieurs départs ou forcés ou volontaires ce derniers mois et d’autres en partance. Quant aux guichetiers du service de l’emploi de Neuchâtel, plusieurs ont fait des demandes pour bénéficier d’offres de mobilité interne.

 

La cheffe du service de l’emploi de Neuchâtel mise en cause !

La cheffe du service de l’emploi de Neuchâtel serait une girouette ! Un jour elle engage du personnel, l’encense et ensuite s’en sépare. Entrée en fonction en 2011 au service de l’emploi, cette personne dérange par des méthodes dites à l’Américaine ! Mais c’est sa gestion du personnelle qui est remis en cause. En quatre ans, ce service a connu déjà trois chefs en quatre années avec des conseillers d’Etat. Selon le dernier qui était en place avant la nouvelle cheffe du service de l’emploi, Thierry Grosjean estime que les service de l’emploi de Neuchâtel peut encore fonctionner tout en ajoutant connaître les difficultés inquiétantes du service de l’emploi.

 

Une remise à l’ordre du service de l’emploi n’a rien donné !

Selon Thierry Grosjean, une remise à l’ordre à bien été faite pour demander à la cheffe du service de l’emploi de recadrer son management tout en gardant sa confiance à traiter les dossiers du personnel pour apaiser et stabiliser le moment présent. A la décharge de la cheffe de service de l’emploi, elle a bien participé à des rencontres et fait des efforts de reconstruction, mais cela n’a pas donné les résultats escomptés. Elle n’était pas assez épaulée par des cadres et suite à l’affaire Hainard, la surveillance du marché du travail et son nombre de chômeurs l’ont dépassée. Le plus important maintenant pour le service de l’emploi de Neuchâtel c’est de s’occuper des demandeurs d’emploi qui sont les plus nombreux en Suisse romande tout en réglant le problème interne. A voir l’ampleur de la crise qui couve au service de l’emploi de Neuchâtel, rien ne sera réglé rapidement et il ne faut pas que les chômeurs en pâtissent. Thierry Grosjean connaît parfaitement ce service de l’emploi et nous espérons qu’il trouvera une solution à la conduite de ce service de l’emploi par la cheffe actuelle.


assurance chômage


 

Sur le même sujet

Chômage en Novembre

Chômage en Suisse au mois d’octobre 2015

Lettre de démission

 



9435d8d7f0a41b3d5eb4585c7bade181%%% Praesent ante. nec sed Donec sem, adipiscing accumsan efficitur. suscipit