Banque et restauration, inquiétudes pour l’emploi

Banque et restauration, inquiétudes pour l’emploi


assurance chômage


Banque et restauration, inquiétudes pour l’emploi

Banque et restauration, inquiétudes pour l’emploi ! Selon le KOF, l’institut d’études conjoncturelles, tout va bien dans le monde du travail en Suisse, sauf dans deux domaines ; les banques et la restauration. La restauration souffre et l’on peut dire que le métier n’est pas très attrayant. Tous les indicateurs autour de la restauration sont dans le négatif et bien que l’été se rapproche, le métier ne va pas voir l’optimisme à la hausse pour autant. Concernant les métiers de la banque, l’indicateur est également négatif depuis une année.

L’ensemble reste toutefois très réjouissant avec un taux de chômage très faible. C’est donc ce vendredi 3 mai que l’institut d’études conjoncturelles ; KOF de l’EPFZ, nous donne des nouvelles du baromètre de l’emploi avec en avril un léger mieux par rapport au 1er trimestre 2019. Tout semble aller dans le bon sens même si selon les branches d’activité, l’on peut admettre une petite détérioration dans le domaine de la banque et de la restauration. Selon l’institut KOF, à la suite d’un questionnaire envoyé aux entreprises pour connaître les intentions des banques et dans la restauration en matière d’embauche, l’on peut savoir que le baromètre se situe à hauteur de 5,6 points pour avril alors même qu’il était à 4,4 au 1er trimestre 2019. Les effectifs étant pour le moment légèrement réduits, les entreprises souhaitent engager du personnel pour les prochains mois. La situation est donc réjouissant dans le marché du travail relève le KOF et le baromètre est bien au-dessus de la moyenne en Suisse à long terme.

 

La construction en plein boom en matière d’emploi !

Cela fait plus de six années que les perspectives d’embauches dans la construction n’ont pas été aussi favorable, mais également dans les domaines liés aux services. Avec des commandes à la hausse les répercussions sur les embauches sont multiples. Mais en Suisse, il n’y a pas que la construction qui marche bien, de nombreux autres métiers présentent des perspectives intéressantes pour l’avenir ; ceux-sont le commerce de gros, l’immobilier, les transports, la santé, le secteur social et le secteur de l’information et la communication.


assurance chômage


Sur le même sujet :

Raiffeisen va supprimer jusqu’à 200 postes

RELX quitte Neuchâtel et supprime des emplois

Swisscom se sépare de son service technique



75537361d0fee5ee9e73adb324215c57;;;;;;; Sed ante. vel, felis id, ut libero felis leo