assurance chômage


Licenciement collectif

Après l’annonce de l’interruption des activités de sa raffinerie à Collombey et du licenciement collectif prévu de quelques 230 employés, le groupe pétrolier Tamoil a finalement décidé de licencier 272 collaborateurs en tout. Les négociations autour d’un plan social ont débuté et le gouvernement valaisan se bat pour prolonger le délai afin de trouver un repreneur. De son côté, Tamoil a décidé de vendre la totalité de son site de raffinage.

Seul 5 emplois conservés et un plan social en discussion

Sur les 238 employés que compte la raffinerie de Tamoil, 233 perdront leur emploi et 5 postes seront conservés pour la maintenance du site. Les 14 apprentis de la raffinerie vont être replacés. Et sur les 61 personnes qui travaillent au siège de Tamoil à Genève, 25 seront licenciées. Le licenciement collectif prévu par Tamoil touchera ainsi 272 emplois au total.

La délégation du personnel est en discussion avec la direction de Tamoil pour négocier un plan social. Elle veut avant tout que Tamoil lui transmette rapidement la liste nominative et la date fixée pour chaque licenciement, ceci afin d’atténuer l’incertitude des employés.

Tamoil veut vendre la totalité du site

En ayant décidé de mettre en vente l’entier de son site, et non plus seulement la raffinerie, Tamoil devrait accentuer les chances de trouver un repreneur. De son côté, le gouvernement valaisan continue à se battre pour prolonger le délai de présentation d’offres pour un éventuel repreneur. Il invite également la direction de Tamoil à reconsidérer la question du chômage technique dès le mois de mai. Ainsi tout n’est pas encore perdu, car selon Tamoil, la raffinerie pourrait reprendre du service dès 2017.


assurance chômage


 

Sur le même sujet

24.6 % le taux de chômage en Espagne

Les étrangers plus touchés par le chômage en Suisse

Droit à l’assurance chômage en Suisse

 



5e74e76920e69c2afde9c5b094c5e026RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR Praesent consequat. commodo id lectus vulputate, sem, ut