250 Licenciements à la Poste Suisse

assurance chômage


250 Licenciements à la Poste Suisse

Les dirigeants de la Poste viennent d’annoncer 250 cas de licenciement à la Poste d’ici 2014. La politique néolibérale qui consiste à diminuer les services publiques pour donner les marchés (à un prix défiant toute concurrence, cela va sans dire) à des entreprises privées va encore faire de nombreuses victimes.

Alors que les emplois dans la fonction publique se sont développés pour assurer un service public (hôpitaux, écoles, police, justice) de qualité qui ne répond pas aux impératifs économiques, on assiste actuellement à une destruction de ses acquis payés avec les impôts de tous nos concitoyens.

Forte concurrence

La direction de PostLogistics justifie les cas de licenciement à la Poste en soulignant la très forte concurrence dans le transport des marchandises.

Les licenciements à la Poste seront remplacés par des emplois externes, c’est à dire des entreprises privées qui factureront le service à la Poste. Ainsi les livraisons de colis de plus de 30 kg seront réalisées par des transporteurs externes. Ces livraisons seront donc payés avec de l’argent public à des entreprises privées.

Daillens sera le premier site à subir les licenciements à la Poste avec une prévision de 24 pertes d’emploi sur 43 employés. Néanmoins la direction de PostLogistics insiste sur la négociation avec les syndicats pour ces cas de licenciement à la Poste. Cette restructuration ne fera qu’augmenter le nombre de demandeurs d’emplois car les “emplois externes” sont externes au pays. La plupart des entreprises de livraison compétitives sur le marché emploient des chauffeurs d’Europe de l’Est, elles sont compétitives car la différence de salaire permet de l’être.

Conditions de travail modifiés

Daillens est le premier centre à être « restructuré », ou plutôt démembré, viendront bientôt le tour des sept autres centres logistiques que possèdent la Poste dans le pays. Le processus sera finalisé dans les deux prochaines années.
Avec cette restructuration la Poste annonce aussi une modification des conditions de travail. En effet, la Poste veut s’adapter aux conditions de la concurrence et annonce des semaines de 46 heures de travail ainsi qu’une adaptation du temps de vacances. Autant dire des conditions de travail péjorées pour faire face à la concurrence étrangère.
Pour cela la Poste a annoncé une négociation avec les syndicats pour négocier une nouvelle convention collective de travail (CCT)
Avec cette nouvelle annonce on assiste à un autre exemple de cette tendance de fond de l’économie actuelle : les entreprises publiques fonctionnent grâce à nos impôts mais les autorités continuent à se privatiser pour détruire entièrement la fonction publique.

N’oubliez pas de souscrire à une assurance complémentaire chômage de We Club


assurance chômage


Sur le même sujet

250 postes supprimés à la SSR

20 licenciements à la deutsche bank à Genève

232 licenciements chez Hewlett-packard

 



a3a63616745f3ccbfdef3ff9b5f30274____________ Nullam sem, Donec risus amet, velit, quis, ut