assurance chômage


10’000 Emplois Menacés en Suisse

Ce samedi 22 septembre 2012, de 2’000 à 5’000 personnes selon les sources se sont rassemblées à Berne à l’appel de l’Association du Personnel de la Confédération (APC) et du syndicat du personnel des transports (SEV), de syndicom et de l’Unia pour la défendre les emplois industriels en Suisse.La défense de ces emplois passe selon eux par le renforcement de la Convention Collective du Travail (CCT), l’amélioration des conditions de travail des salariés et la mise en place de conditions cadres de la part des politiques suisses.

La Convention Collective de Travail (CCT) de l’Industrie des Machines, des Equipements électriques et des Métaux arrive en effet en fin de vie (à compter de juillet 2013 cette convention n’aura plus cours) et des négociations vont démarrer au mois de novembre pour son renouvellement. Les syndicats alertent d’ores et déjà sur la nécessité d’améliorer les conditions de travail des salariés afin de mieux préserver les emplois industriels au sein de la Confédération. L’Unia par exemple considère que, sur les de 700’000 emplois industriels en Suisse actuellement, 10’000 emplois sont menacés à plus ou moins long terme.

Les syndicats demandent au Conseil fédéral de mener une politique active industrielle et d’innovation, c’est-à-dire de fixer des conditions cadres qui permettront une véritable politique industrielle et de la recherche en faveur des emplois. Ils considèrent par ailleurs que la politique de financiarisation de l’industrie ou de désindustrialisation menée dans certains pays, comme la France ou le Royaume-Uni par exemple et finalement destructrice d’emplois, ne devrait pas être appliquée en Suisse.

Ils ne demandent pas à ce que la politique de soutien apporté aux Banques soit étendue à l’Industrie, mais souhaitent que les politiques prennent leurs responsabilités afin de soutenir le niveau des emplois industriels : du côté social en soutenant la demande des syndicats pour la mise en place d’une convention collective digne de ce nom ; du côté politique en apportant le soutien nécessaire aux PME et PMI, par exemple par l’intermédiaire des aides à l’innovation. Et de rappeler que l’essentiel des 13’000 emplois créés en Suisse en 2011 l’ont été dans le domaine de l’horlogerie, domaine qui possède depuis une dizaine d’années une CCT imposant par exemple un salaire minimal et obtenue de haute lutte par les syndicats.

Cette manifestation organisée à Berne intervient 2 semaines après l’annonce faite par Tornos (machines outils) de la suppression de 225 emplois à La-Chaux-de-Fonds( NE) et à Moutier (BE).


 

assurance chômage


 

Sur le même sujet

1000 emplois supprimés chez Julius Baer
100 licenciements supplémentaires chez UBP
10 recherches d’emploi exigées à Genève

 

 



050f584dd15bfbb49dcbf19292b5dd10HHHHHHHHHHH velit, Donec leo. in Praesent id, lectus odio Donec mattis vel, massa