10 % de la population suisse gagne moins de CHF 4'000 par mois

assurance chômage


 

10 % de la population suisse gagne moins de CHF 4’000 par mois

 

La problématique des bas salaires en Suisse :

Les médias Suisses sont de plus en plus inquiets du niveau des salaires nationaux. En effet, selon des enquêtes réalisées ces dernières années, les instituts ont pu déterminer que depuis 2010, au moins 10% de la population suisse toucherait un salaire inférieur à 4000 francs suisses, ce qui ne lui permet pas de vivre convenablement.

Ce phénomène d’appauvrissement de la population par le biais d’un faible salaire, est en nette progression ces dernières années et il touche particulièrement certaines catégories socioprofessionnelles!

Les études menées par l’OFS sur les salaires suisses démontrent que 10,5% des salaires des postes proposés en Suisse sont concernés par ce phénomène pour le moins inquiétant.

 

Les femmes particulièrement affectées ?

Cette étude montre également que ce phénomène affecte en particulier le salaire des femmes. En effet on constate que 68,4% des postes a bas salaires sont occupés par des femmes. Ceci s’explique tout simplement par le fait qu’en Suisse comme ailleurs les hommes et les femmes sont ne sont pas égaux sur le marché du travail au niveau de leur salaire. Effectivement en Suisse l’inégalité sur les salaires entre les hommes et les femmes persiste, ce qui explique pourquoi les femmes sont énormément concernées par ce phénomène.

Cette différence de salaire est en général de l’ordre de 20% , cependant cette différence de salaires augmente très nettement dans les secteurs les plus concernés par le phénomène des bas salaires. On observe ce phénomène dans la restauration ou l’hôtellerie qui sont des corps de métier dans lesquels les salaires sont plutôt bas ce qui accentue le phénomène. Les salaires sont donc bas pour tous les employés de ces secteurs, publics ou privés, mais au vu des inégalités les salaires des femmes employées dans ses secteurs sont encore plus bas !

Ce phénomène de bas salaire est également accentué dans les petites entreprises. En effet, 52,9% des petites entreprises proposent des postes à bas salaire. Plus la taille de l’entreprise augmente, plus ce phénomène diminue et inversement.

 

Salaire minimum à 4000 francs ?

Enfin les associations et instituts de recherche sociologique et autre, comme l’OFS, veulent vraiment montrer que même l’apprentissage ne protège pas des bas salaire, étant donné que les salaires minimums ne sont pas fixés dans les domaines d’activité concernés.

L’USS, Union Syndical Suisse, soulève cette problématique à laquelle il devient urgent de trouver une réponse et demande que le salaire minimum soit fixé à un minimum de 4000 francs pour que chacun puisse percevoir un salaire suffisant, permettant de vivre décemment.

Il est très important pour les bas salaire de souscrire une police d’assurance chômage car en cas de chômage la situation deviendrait vite intenable avec 20 ou 30 % de revenu en moins.
N’hésitez pas à contacter nos spécialistes d’assurance chômage complémentaire par e-mail ou au 026 913 01 10 (de 8h à 17h du lundi au vendredi)

assurance chômage


 

Sur le même sujet

 



b8ce8afcd5cb74a2020b6a3145759bcavvvvvvvvv diam accumsan felis venenatis mi, Praesent ut fringilla lectus tempus