Les millionnaires touchent une rente invalidité

Peu importe la hauteur du revenu, en étant riche on a également droit à une rente invalidité. Selon les chiffres de l’office fédéral des assurances sociales (OFAS), sur les 230’000 personnes qui ont touché une rente invalidité en 2013, 1% avaient un revenu annuel moyen de 120’000 francs et plus. Parmi ces dernières, 160 touchaient un revenu de plus de 250’000 francs, et trois d’entre elles gagnaient même plus d’un million par année.

L’assurance invalidité dépend des hauts revenus

Le montant maximal d’une rente invalidité s’élève à environ 2350 francs par mois, et celui des cotisations à l’assurance invalidité est proportionnel au revenu. Si l’on voulait retirer le droit à une rente invalidité aux riches, il faudrait également plafonner les cotisations, et sans celles des hauts revenus, le financement de l’assurance invalidité ne serait plus garanti.

Comment cela est-il calculé ?

Il faut également rappeler que le calcul du taux d’invalidité est indépendant du revenu, ce qui a pour effet que les bas revenus atteignent plus facilement un taux qui donne droit à une rente invalidité. Ainsi, pour un manque à gagner de 20’000 francs sur un revenu de 50’000 franc, le taux de 40% ouvre le droit à un quart de rente invalidité. Et pour un revenu de 100’000 francs, une perte de gain équivalente correspond à un taux inférieur à 40% et ne donne pas droit à une rente invalidité.

Prestations complémentaires pour ceux dans le besoin

Enfin, les rentiers à bas revenus qui se trouvent dans le besoin peuvent bénéficier des prestations complémentaires à la rente invalidité, ce qui leur permet de toucher un revenu similaire à celui qu’ils touchaient sans invalidité.



e234d032f39213da1998517272fe08aeoooo risus leo. dolor ut luctus felis venenatis venenatis,