La SUVA


Assurance accident


La SUVA

La Suva est la Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accident que ce soit au travail ou pendant les activités privées ainsi que des maladies professionnelles.

Histoire

En 1877, les habitants de la Suisse acceptent la loi fédérale sur le travail qui défend principalement les femmes et les enfants. La première phase de la création d’une assurance-accidents obligatoire est lancée.

Le 4 février 1912, la loi sur l’assurance-maladie et accidents est acceptée, la confédération décrète la fondation de la CNA (Caisse nationale suisse d’assurance lors d’accidents qui va être nommée par la suite, la Suva).

C’est après la Première Guerre mondiale, en avril 1918, que la Suva a été fondée et commence ses premières activités. La caisse d’assurance qui est responsable des accidents et de la sécurité sur votre lieu de travail ou durant vos loisirs est une entreprise indépendante de droit public. Fin de l’année, la Suva comptabilise déjà 225 assistants.

En 1950, viennent s’ajouter des prestations d’informations pour la prévention et la sécurité au travail diffusées par films, affiches, brochures.

En 1974, l’ouverture de la Rehaklinik Bellikon afin que les personnes accidentées soient suivies par des psychologues, assistants sociaux et elles peuvent aussi recevoir des soins comme la physiothérapie ou encore l’ergothérapie.

En 1984, la loi sur l’assurance-accident qui devient obligatoire à tous les salariés et d’autres assureurs peuvent appliquer cette assurance. La Suva se réorganise.

En 1988, son chiffre d’affaires dépasse les 10 milliards.

En 1999, la Clinique romande de réadaptation de Sion ouvre ses portes. Elle s’occupe principalement de la réadaptation et de la réinsertion des accidentés.

En juillet 2005, la Suva reçoit la gestion de l’assurance militaire pour toutes les personnes de la protection civile, de l’armée et du service civil.

Actuellement, la Suva emploie environ 4 200 personnes au siège de Lucerne et dans ses 18 agences ainsi que dans ses 2 cliniques de réadaptation. Elle assure près de 128 000 entreprises.

La Suva associe 3 points importants

La prévention des accidents

La prévention des accidents permet d’améliorer la sécurité au travail ou pendant les activités privées afin d’éviter le nombre d’accidents et de maladies professionnelles. Les travailleurs sont informés sur les dangers qu’ils encourent afin qu’ils prennent leurs responsabilités pour éviter tout accident. La Suva met un point d’honneur sur la sécurité. Un nouveau programme a été lancé pour diminuer de 250, le nombre d’accidents mortels dans le cadre professionnel ainsi que les cas d’infirmité sévère.

Deux programmes sont mis en place :

« Vision 250 vies »

Pour la fin de l’année 2020, le programme a pour but de ne plus dépasser 35 tués par année dus à un accident professionnel ou lors de loisirs. La Suva présente un grand nombre de formations sur la sécurité au travail et la protection de la santé.

Amiante

Depuis 1990, l’amiante est interdit en Suisse, mais actuellement, les ouvriers qui effectuent des travaux de démolition, rénovation ou encore transformation de bâtiments peuvent subir des expositions à l’amiante. Il faut donc, respecter les règles vitales pour la protection des ouvriers.


Assurance accident


L’assurance

Les assurés bénéficient des remboursements pour les traitements médicaux, suite à un accident ou à une maladie professionnelle durant toute la durée nécessaire et sans plafond financier.

Suivant certaines limites, la Suva participe également au frais liés aux médicaments, aux examens médicaux, à l’hospitalisation en chambre commune nourriture comprise ainsi qu’aux prestations pour des cures ordonnées par le médecin.

Sur base des tarifs en vigueur, elle participe aux frais de remboursement pour les appareils et moyens auxiliaires suivant la liste établie.

Avec des restrictions à l’étranger, elle prend aussi en charge les frais médicaux liés au transport et sauvetage.

Des indemnités journalières, des versements d’invalidité sont versés par la Suva aux personnes accidentées ou malades.

En plus des traitements, la Suva prend en charge la réadaptation et la réinsertion professionnelle.

La Suva ne perçoit aucune subvention et s’assume seule financièrement. Si des bénéfices sont obtenus, la Suva les partage pour les assurés en leur procurant des primes plus basses.

La réadaptation et la réinsertion

La Suva ne couvre pas que les frais de traitement lors d’un accident, mais elle prend aussi en charge tout ce qui est lié à la réadaptation et à la réinsertion. Avec ses deux cliniques et ses médecins, elle assure le processus de réadaptation. Elle apporte un soutien du début à la fin pour permettre un retour au domicile dans des délais rapides ou une réinsertion professionnelle progressive.

La réinsertion est une des priorités de la Suva. Elle contribue au suivi médical et au soutien des personnes qui entourent l’accidenté. Il peut s’agir de sa famille, ses amis, mais aussi, ses médecins ou encore de son employeur. La Suva les conseille afin d’apporter l’aide nécessaire à la personne accidentée vers une réinsertion positive.

La mission de la Suva

La prévention des accidents et des maladies professionnelles et des accidents durant les loisirs. Elle prend en charge la totalité des frais liés à l’accident ou la maladie professionnelle. Du traitement médical à l’hospitalisation, de la réadaptation à la réinsertion totale du patient suivant les tarifs en vigueur.

Il faut savoir que chaque année en Suisse, les accidents vie privée sont plus nombreux que les accidents liés à l’activité professionnelle. La Suva met en place des formations et donnent des conseils avertis pour le respect des règles de sécurité que ce soit au travail ou lors des loisirs.

Son but principal est de réduire le nombre d’accidents mortels durant le travail ou les activités extérieures.

Qui doit s’assurer obligatoirement ?

Les personnes rémunérées par un salaire et qui travaillent en Suisse sont assurées contre les accidents. Les personnes qui suivent une formation ainsi que les chômeurs bénéficient aussi de l’assurance obligatoire selon la LAA. Par contre, les personnes non-actives, les enfants, les étudiants, les retraités sont seulement assurés dans le cadre de l’assurance-maladie obligatoire.

Certains métiers comme la construction ont l’obligation de s’y affiler, tandis que d’autres, comme les métiers du tertiaire, ont la possibilité de s’assurer dans des caisses privées.


Assurance accident


Sur le même sujet

Accident suite à un plongeon, comment suis-je assuré ?

Assurance accidents après un licenciement

La SUVA sauve 12.5 millions de francs en 2017 



2b3672c570f88ba78cd84d6e1def72ddmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm leo. sit libero lectus ipsum nunc quis, risus Curabitur elit. dapibus