Chat Bleu Russe

Le Chat Bleu Russe


Assurance pour les animaux


Le Chat Bleu Russe

Le chat bleu russe est un chat originaire des pays froids comme la Norvège, la Suède, le Danemark et la Russie. Les premiers chats ont été exposés à partir de 1950 en Grande-Bretagne. Après la seconde guerre mondiale, le bleu russe est croisé avec des siamois et des chats de gouttière bleus. Entre 1950 et 1960 le type du bleu russe a été homogénéisé. De nouvelles couleurs ont été créées à la fin du 20ème siècle. Le type du bleu russe est le médioligne foreign est long et gracieux. Musclé et sans lourdeur. Sa tête est en forme de coin, angulaire, de grands yeux ronds verts espacés.

Sa robe est courte, épaisse, pelucheuse et bleu argentée. C’est une race calme. Attachée à son maître, il est adapté à la vie en appartement. Il faut le brosser une fois par semaine.

 

Origine

Les origines du chat bleu russe ne sont pas déterminées avec précision. On pense qu’il vient de Russie, des pays scandinaves ou du pourtour méditerranéen.

Une idée dit que cette race viendrait du port russe Arkhangelsk. Et qu’au fil des ans au froid il aurait eu sa fourrure épaisse ce qui en ferait une race naturelle. Plusieurs sources indiquent qu’il était chassé pour sa fourrure chaude. Il aurait été sur les bateaux afin de lutter contre les souris sur les bateaux et serait arrivé en Grande-Bretagne. Il aurait les mêmes origines que le chat chartreux. Une autre idée dit que le chat bleu russe proviendrait de Russie et serait arrivée en Europe avec les Vikings. Une dernière idée dit que le bleu russe vient du nord de la Norvège en ayant différents noms.

 

Présentation

En 1871 il est présenté pour la première fois à Londres. C’est à ce moment-là un chat à poil court à mi-long. Des mélanges sont effectués entre les bleus russes, les british shorthair bleu et des chats sans pedigree. Ils sont présentés sous l’appellation bleu à poil court. En 1890, une dame achète son premier chat bleu russe. Elle fait la promotion de cette race et elle la développe.

Elle sera publiée dans le premier livre sur l’élevage des chats en 1903. Le bleu de russe arrive en France en 1925. Après la deuxième guerre mondiale, le chat bleu russe a failli disparaître. Les Britanniques et les Scandinaves le sauvent en créant deux programmes d’élevage. En Grande-Bretagne une éleveuse, la seule à avoir sauvegardé une lignée pure croise mélange des chats de gouttière bleu finlandais avec un chat siamois. Le bleu russe scandinave a de la fourrure plus courte et il est plus grand. En 1950 le bleu russe est modifié afin de prendre en compte cette nouveauté qui est proche du chat siamois. A partir de1960 des mélanges sont effectués afin d’uniformiser la race bleu russe.

Le nombre de chats augmente jusqu’en 198. Le bleu russe est un chat timide, et il supporte mal les compétitions. Les chats de compétitions sont entrainés et le nombre de bleu russe augmente.

A partir de 1970 un australien effectue un croisement entre un bleu russe et un chat blanc. Cela donne deux nouvelles couleurs, le russe blanc et le russe noir. En 1980, une nouvelle sorte de chat, le nebelung est créée.

 

Popularité

En 2016 la France avait 142 naissances, dans la popularité elle est 22ème sur 55 en. En Grande-Bretagne il est 14ème sur 34 en 2015. Aux USA il est 16ème sur 42 en 2015.

 

Tête

La tête est en forme de coin et large entre les yeux. Le visage angulaire a 7 facettes, de profil, du dessus du crâne jusqu’au front, du nu front jusqu’au nez, du bout du nez à la pointe du menton, de face, les deux faces de chaque côté du museau, et les deux pommettes.

De profil le front doit être large et plat, le nez rectiligne forment un ange convexe entre les sourcils. Le front doit être plus long que le nez. Le museau arrondis est court est massif sans pincement. Le menton est fort. Les coins de la bouche sont relevés ce qui donne l’impression qu’il sourit. Les standards indiquent que les yeux doivent être grands, espacés et en forme de noix ou d’amande. Le vert doit être le plus intense possible chez l’adulte, jaune-vert chez le chaton. Les oreilles sont aussi hautes que larges. Les oreilles sont espacées et verticales. Les poils sont très courts à l’extérieur et long dans la moitié inférieure de l’oreille. Sa robe est courte, fine et douce.

 

Caractère

Les traits de caractère ne sont généralement pas décrits dans les standards. Mais le TICA et le LOOF disent que le chat bleu russe est timide. C’est un chat intelligent et calme. Il est bien adapté à la vie en appartement. Il se montre sociable avec tous les animaux. Il est timide et réservé.

Il aime avoir des habitudes, le bleu russe est affectueux avec son maître, il le suit durant ses déplacements et réclame sa nourriture bruyamment. Il peut se méfier des personnes étrangères. Il aime être dehors et chasser car il se montre vif et joueur lorsqu’il en a l’occasion.

 

Races proches

Le nebelung ayant des poils longs est apparu aux USA en 1980. Il provient de mélanges entre chats de gouttière. Il a vite ressemblé au bleu russe et c’est devenu un nouveau standard qui c’est basé là-dessus.

 

Soins

Le chat bleu russe n’a pas de besoins spécifiques. Il faut le peigner hebdomadairement. Certains éleveurs conseillent de lui faire prendre un bain de temps en temps avec du son. Il a bon appétit et il peut être rapidement en surpoids.

 

Association d’élevage

La première association d’élevage a été créée au Royaume-Uni en 1867. La première association américaine a été créée en 1950 au Texas.

 

Reproduction

Entre 2003 et 2016 la moyenne de chatons par portée était de 3,37 avec un taux de consanguinité de 3.99% par chaton. 11 mâles et 22 femelles donnent plus de la moitié des naissances. 48 éleveurs de chats bleu russe ont enregistré une portée entre 2014 et 2016.


Assurance pour les animaux


 

Sur le même sujet

Chat Maine Coon

Chat sacré de Birmanie

Le chat Savannah



42c020e562ea48fac853b3971e93e3f9ttttttttttttt venenatis id dictum eleifend elit. dolor mattis neque. et,