Bouvier_bernois

Le Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois

Chien de bouvier suisse


 

 

Origine

Le bouvier bernois provient des Préalpes bernoises en Suisse.

Sa fonction première était de berger de bétail.

 

Histoire

Le bouvier bernois était auparavant appelé de Dürrbächler, nom du lieu et de l’auberge de Dürrbäch, près de Riggisberg, où le bouvier tricolore à poils longs était très présent. Chien de berger, Il était connu aussi sous l’appellation de Berner Sennenhundhund, Sennen voulant dire paysan suisse ou vacher.

En 1902, 1904 et 1907, des exemplaires de cette race furent présentés lors d’expositions canines.

Lors de l’exposition canine internationale de 1904, monsieur Fritz Probst récompense quatre bouviers. En 1906 ils sont les premiers de la race à être inscrits au livre d’origines Suisse.

Le 15 novembre 1907 certains éleveurs de la région de Burgdorf ont décidé de promouvoir l’élevage de ces chiens et ont créé le “Schweizerischer Dürrbach-Klub” (Club suisse de Dürrbach), et ont fixé les traits caractéristiques de la race. En 1908 les premiers standards sont fixés.

Chien de berger, il était utilisé dans les campagnes comme gardien de troupeaux de bétail, il accompagnait le paysan dans les champs lorsque celui-ci emmenait ses vaches paître. Le bouvier bernois devait rassembler les vaches pour la traite, mais il tirait aussi les charrettes transportant le lait à la laiterie. Il pouvait aussi jouer le rôle de chien de garde, cependant ce n’était pas sa fonction principale.

Malgré l’utilité de la race, peu d’efforts ont été effectués pour sa continuité et à la fin des années 1800, la race était en risque d’extinction. Les paysans utilisaient plutôt d’autres races pour saillir leurs femelles, comme le St Bernard. À cette époque, le professeur Albert Heim s’est lancé dans une recherche sur les chiens suisses, qui l’a amené à l’identification du bouvier bernois (Bernese Mountain Dog). Ces chiens vivaient uniquement dans les vallées des Préalpes bernoises, avec les efforts de Heim, ils ont été rependus dans toute la Suisse et en Europe. Les meilleurs spécimens ont été localisées dans la zone de Durrbach, ce qui a fini par donner le nom à la race de Durrbachler.

En 1910, lors d’une exposition à Burgdorf, plusieurs agriculteurs de la région ont présenté leurs chiens. Ils étaient 107 exemplaires à l’époque. Depuis, la race s’est étendue dans toute la Suisse et le sud de l’Allemagne, suivant l’exemple d’autres bouviers suisses et avec l’expansion de la race, le nom a encore changé mais ce n’est qu’en 1912 que le nom bouvier bernois sera définitivement retenu.

Le premier bouvier bernois est arrivé en Amérique en 1926. La race a été reconnue par le AKC (American Kennel Club) en 1937.

Aujourd’hui le bouvier bernois est connu dans le monde entier et utilisé comme chien de compagnie.

 

Caractéristiques

Le bouvier bernois est un chien de grande taille, bien proportionné.
Sa taille varie de 64 à 70 cm pour un mâle et de 58 à 66 cm pour la femelle.
Son poids est de 50 à 60 kg pour un mâle et de 40 à 45 kg pour une femelle.

Sa robe tricolore noir et feu avec des taches blanches sur le poitrail, la tête et les pieds, poil mi-long, soyeux, lisse ou légèrement ondulé, il est le seul des bouviers suisses à avoir le poil mi-long.
La tête est massive, ses yeux sont foncés, les membres robustes et musclés.

 

 

Comportement

Malgré sa taille imposante, le bouvier bernois est un chien très docile et calme, même avec les enfants.

Ce chien a beaucoup de force, il est impératif de lui apprendre la marche à la laisse dès petit.

C’est un fidèle compagnon, très attaché à son maître, il peut devenir dépressif s’il en est séparé, ne pas manger et devenir malade et même mourir de dépression.

C’est un bon chien de garde vu qu’il a déjà l’instinct de garde à la base, mais malgré cela ce n’est pas un chien bruyant. Si sa fonction n’est pas d’exercer la garde, il se montrera très gentil avec tout le monde, cependant, il sera un peu timide avec les inconnus.

 

 

Entretien

Le bouvier bernois est un chien de travail il a besoin d’exercice. Une bonne promenade tous les jours en laisse ou non, sera un moment de plaisir pour le chien et pour son maître. C’est un chien qui aime vivre à l’extérieur, même en hiver, cependant, il n’aime pas rester seul.

À l’extérieur le bouvier bernois supporte bien les basses températures, cependant il ne supporte pas les températures élevées à cause de son poil et cherchera des points d’eau pour se rafraîchir.

À l’intérieur il a besoin de beaucoup d’espace par sa grande taille, il a besoin d’espace pour jouer, la vie en appartement ne lui convient pas tellement.

Le bouvier bernois ne demande pas un entretien difficile, un brossage 2 à 3 fois par semaine est suffisant et lors des périodes de mue, un brossage quotidien sera nécessaire pour empêcher la formation de nœuds.

Il n’est pas nécessaire de donner des bains, sauf salissure majeure, car son poil long et dense prend trop de temps à sécher, ce qui peut provoquer des mycoses ou autres maladies de la peau.

 

 

Santé

Le bouvier bernois est un chien de grande taille, ses problèmes majeurs, comme tous les chiens de moyenne et grande taille, sont la dysplasie de la hanche ou du coude et les problèmes gastro-intestinaux comme la distorsion de l’estomac.

Pour minimiser cela, il faut éviter les exercices physiques au chien juste après l’avoir nourri.

Il est préférable de lui donner sa nourriture en deux ou trois fois dans la journée, plutôt que tout en une fois.

Un autre problème chez le bouvier bernois est le cancer.

L’espérance de vie d’un Bouvier bernois est de 7 à 9 ans, un contrôle annuel chez le vétérinaire est nécessaire pour s’assurer qu’il soit en bonne santé.

Il faut penser aussi à le vermifuger et aux parasites comme les tiques (surtout printemps et automne), qui peuvent lui transmettre des maladies comme la piroplasmose.

Une assurance pour animaux est fortement recommandée pour éviter des coûts élevés surtout lors de soucis majeurs.


.

 

 

 

 

 

 

 

 



f867952530d78e206ad2d4a4c41f35a111 ut fringilla Phasellus ut leo. id adipiscing pulvinar venenatis