berger belge malinois

Le Berger belge Malinois

Berger belge Malinois

 Chiens de berger et chiens de bouviers (sauf chiens de bouvier suisses)


Origine

Belgique

 

Histoire

Le berger belge Malinois est originaire de Belgique de la fin du XIXe siècle. Il appartient à une famille de bergers belges qui ont des caractéristiques communes. Ce sont le Groenedael, le Laekenois, le Malinois et le Tervuren.

Avec le passage des années, il a été possible de détecter des éléments spécifiques qui pourraient séparer exactement chacune de ces races. Et cela ne s’est produit qu’à la fin des années 1950 du siècle dernier, bien que ces chiens aient déjà été officiellement reconnus par la communauté internationale qui élevait des chiens au début de ce siècle.

On pense que la race berger belge Malinois, comme les autres bergers belges déjà mentionnés, descend de chiens d’Europe centrale, probablement en raison du croisement entre les chiens de la région avec des Deerhounds, le lévrier écossais.

Par sa descendance, le berger belge Malinois était très demandé à la ferme car il est très agile, intelligent et vigilant, parfait pour s’occuper des troupeaux et aussi pour chasser, car c’est un grand renifleur, avec une forte morsure.

Même aujourd’hui, ce berger est recherché par les éleveurs et même les compagnies de police, qui utilisent l’animal dans des opérations de recherche. Il n’est pas étonnant que le Berger Belge Malinois soit considéré par les experts comme la Ferrari des chiens de protection, en référence à l’automobile italienne rapide, belle et très désirée.

Le Berger Belge Malinois est dans le Livre Guinness, le plus grand renifleur de drogue au monde, et le premier chien à parachuter pour repérer des explosifs. Les services secrets américains ont des copies de cette race, qui a même aidé à dissuader un envahisseur à la Maison Blanche en 2014 qui avait sauté la clôture et couru à travers le jardin.

 

 

Caractéristiques

Le berger belge malinois est un chien de taille moyenne à grande. La taille d’un mâle varie de 60 à 66 cm, pouvant aller jusqu’à 70 cm pour un poids de 28 à 32 kg. Une femelle a une taille comprise entre 56 et 62 cm, pour un poids de 20 à 25 kg.

Les quatres races de Berger Belge (Groenedael, Laekenois, Malinois et Tervuren) diffèrent par le pelage. Le berger belge Malinois a le pelage le plus court, surtout dans les pattes, la tête et les oreilles, sa couleur est habituellement rousse charbonné, ou, comme on le connait plus communément, fauve, sauf le museau, qui est noir, formant un masque noir bien beau et particulier sur le visage de l’animal.

De légères taches blanches sur la poitrine et aux doigts sont tolérées.

Bien que rare, il est également possible de trouver un berger belge Malinois tout noir, avec un pelage pouvant être court ou long, selon la génétique et ses ancêtres. Pour ceux qui veulent avoir un berger belge blanc, il est difficile de trouver un Malinois, et la recherche d’autres races de berger est nécessaire.

 

 

Comportement

Comme nous l’avons vu, le berger belge Malinois est très actif et alerte et est donc un grand chien de garde. Il prend soin du territoire dans lequel il vit sans relâche et s’occupe des enfants, les protégeant fidèlement. Plutôt courageux et brave, il est toujours à l’affût d’éventuels envahisseurs et étrangers, il est donc idéal pour les grandes maisons, avec beaucoup d’espace pour se prémunir contre les étrangers.

Même par son instinct protecteur, le Berger Belge Malinois est tout à fait affectueux et attaché au propriétaire et à ses proches, particularité qu’il porte depuis chiot. Avec une grande vitalité, il aime jouer dehors, être une grande compagnie pour tout le monde à la maison, tant qu’il reçoit de l’attention et fait vraiment partie de la famille.

Une autre particularité du Belge Berger malinois est son intelligence exceptionnelle, ce qui lui permet d’être très simple à entraîner, car il apprend très vite. Pour cela, il est important qu’il soit bien formé et socialisé avec les personnes et les éventuels autres animaux de compagnie qui se trouvent dans sa résidence, afin qu’il n’y ait pas de problèmes relationnels à l’avenir.

 

 

Entretien

Bien que le Berger Belge Malinois ait une grande taille, il est possible de vivre avec lui dans un environnement plus petit comme un appartement. Cependant, l’idéal est qu’il y ait de l’espace à l’intérieur de la maison pour qu’il puisse suffisamment dépenser son énergie. Un grand jardin aidera déjà dans le bon développement et le bien-être physique et mental de votre animal. Sinon, avec peu d’espace, cela peut le rendre nerveux et stressé.

Mais même en ayant un espace pour s’occuper, il est important de passer du temps avec votre chien. Le prendre pour de longues promenades quotidiennes est très nécessaire. Si possible, lui permettre de pratiquer des sports adaptés aux chiens sera également utile. Ne laissez pas votre chien sans activités, car il pourra avoir des problèmes.

Un autre soin important concerne le pelage. Bien qu’il n’y ait pas besoin de beaucoup de travail, comme ses poils sont courts, mais les deux périodes de mue, il perd beaucoup de poils, il faudra un brossage quotidien. En dehors de cette période, un brossage périodique et un bain régulier aideront déjà à garder votre chien bien toiletté.

 

 

Santé

Le Berger Belge Malinois est extrêmement sain et peut très bien vivre de 10 à 12 ans. Cependant, quelques soucis de santé ne sont pas exclus.

Les problèmes les plus communs qui peuvent atteindre cette race est l’épilepsie – qui peut également affecter les chiens avec des spasmes et des convulsions qui nécessiteront une plus grande attention du propriétaire – et des allergies cutanées, également courantes chez les animaux et qui peuvent nuire au pelage de votre animal.

Un contrôle annuel chez le vétérinaire est indispensable.

Une autre maladie commune chez les grands chiens, bien qu’elle ait une incidence plus faible dans le Berger Belge en général, est la dysplasie de la hanche, qui est le développement anormal de l’articulation de la hanche. Cette maladie provoque des douleurs et affecte la marche de l’animal, étant traitée avec des médicaments et, dans certains cas, une intervention chirurgicale.

Une assurance pour animaux est fortement recommandée pour éviter de grosses dépenses.


 

 

 

 



add8817cdbf6cdae08440aead784c80b@@@ dolor at mi, felis id leo ut massa vulputate, Lorem et, pulvinar